Les «Calaisiens en colère» défient leur maire et manifestent sans son accord contre les immigrés

Cortège des Calaisiens en Colère © Facebook / Calaisiens en Colère
Cortège des Calaisiens en Colère

500 personnes ont défilé sans encombre en arborant un masque blanc tâché d'une larme de sang, symbole du collectif «Calaisiens en colère», malgré les craintes affichées par la maire de Calais.

La manifestation des «Calaisiens en colère», frappée d'un arrêté d'interdiction par la sénatrice-maire de Calais Natacha Bouchart, avait néanmoins été autorisée par la préfecture du Pas-de-Calais.

Pour les organisateurs, la première manifestation de ce collectif, qui se revendique apolitique, aurait réuni «plus de monde si les médias n'avaient pas dit que c'était annulé». En effet, après la publication d'un communiqué de Natacha Bouchart annonçant l'interdiction du rassemblement, différents médias avaient employé des formulations définitives quant au rassemblement organisé par les «Calaisiens en colère». C'était sans compter sur la détermination du collectif.

Des Calaisiens ont donc marché à l'ombre des drapeaux tricolores, scandant «Calais aux Calaisiens» et portant des banderoles où l'on pouvait lire «Soutien aux forces de l'ordre, pompiers, routiers et commerçants», «Stop à l'immigration incontrôlée» ou encore «SOS, Calais en détresse».

En savoir plus : Interdiction de manifester pour les Calaisiens en Colère : un acte «honteux et injustifiable»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales