Les repas de Christophe Girard et Gabriel Matzneff aux frais de la ville de Paris

- Avec AFP

Les repas de Christophe Girard et Gabriel Matzneff aux frais de la ville de Paris© BENOIT TESSIER Source: Reuters
Une manifestation devant la mairie de Paris, le 23 juillet 2020, pour demander le départ de Christophe Girard (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

La Ville de Paris a découvert la semaine passée trois notes de frais engagées par l'ancien élu Christophe Girard pour des repas avec Gabriel Matzneff, a expliqué le premier adjoint Emmanuel Grégoire, confirmant des informations de Mediapart.

Des rumeurs couraient sur le fait que la démission de Christophe Girard en tant qu'adjoint d'Anne Hidalgo n'étaient pas uniquement liées à la mobilisation d'élus écologistes et de militantes féministes. Cela s'est finalement confirmé. 

Selon un article de Mediapart mis en ligne le 27 juillet, les services de la mairie de Paris ont trouvé des factures de repas au restaurant de Christophe Girard et de l'écrivain Gabriel Matzneff datant de 2016, 2017 et 2019. 

La dernière en date a été transmise au parquet de Paris qui mène une enquête pour «viols sur mineurs» visant Gabriel Matzneff. «La maire Anne Hidalgo a souhaité jouer la transparence», a expliqué le premier adjoint à la ville de Paris Emmanuel Grégoire à l'AFP. 

Dans le cadre de cette enquête, Christophe Girard avait été entendu au mois de mars, notamment en qualité d'ancien secrétaire général de la Maison Yves-Saint Laurent entre 1986 et 1987, structure qui a apporté un soutien financier à l'écrivain.

Mis sous pression par les écologistes, Christophe Girard, qui avait nié toute proximité avec Gabriel Matzneff, a démissionné la semaine dernière de son poste d'adjoint à la Culture, juste après la découverte de ces factures. Il avait dénoncé «un climat délétère général». 

Les trois notes de frais ne sont «nullement» incriminantes, ni «dissonnantes avec ce que disait Christophe Girard» de sa relation avec Matzneff, a assuré Emmanuel Grégoire auprès de l'AFP. 

«D'abord parce que manger avec quelqu'un n'est pas qualificatif de sanction pénale. Et, deuxièmement, Christophe Girard ne se cachait pas d'avoir eu des contacts avec Gabriel Matzneff, qu'il ne qualifie pas d'amicaux mais de professionnels», a-t-il poursuivi.

L'élu était «en réflexion depuis un moment» et «ne supportait plus d'être sous une pression aussi malveillante», a assuré Emmanuel Grégoire en déplorant «une immense injustice qui est de confondre d'avoir connu Gabriel Matzneff avec des accusations a minima de pédophilie voire des amalgames encore plus choquants».

Le cas Girard a provoqué de graves tensions entre Anne Hidalgo et ses alliés écologistes trois semaines après leur reconduction à la mairie de Paris.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix