14 juillet, Molotov et mortier d'artifice : des scènes de violence nocturne pour la fête nationale

14 juillet, Molotov et mortier d'artifice : des scènes de violence nocturne pour la fête nationale© Charles Baudry Source: RT France
Vidéo
Des individus visent les forces de l'ordre à l'aide de mortiers d’artifice, le 14 juillet 2020, à Paris.

Images impressionnantes d'un fourgon de police nationale attaqué au mortier d'artifice et au cocktail Molotov dans une rue de la ville d'Orly la nuit du 14 au 15 juillet. Des attaques de ce type se sont également produites dans la capitale.

14 juillet 2020, tout semble calme et la pénombre tombe sur la ville d'Orly... Quand soudain, sur des images filmées par un amateur, mais diffusées par le compte Twitter du syndicat indépendant des commissaires de police, on peut voir un véhicule transportant un équipage de la police nationale de l'Essonne se faire frapper à plusieurs reprises par des mortiers d'artifice et un cocktail Molotov.

Des scènes similaires se sont produites en amont de la fête nationale, selon les informations du journal Le Figaro, qui précise que dans la nuit du 13 au 14 juillet, un gymnase et un bus ont été incendiés à Nanterre (Hauts-de-Seine) dans la cité Pablo Picasso où, dans un probable élan de grandeur d'âme, «un ou plusieurs individus ont fait sortir un chauffeur de son bus avant de mettre le feu au véhicule».

Dans le même département, Suresnes et Villeneuve-la-Garenne ont également été marquées par des violences urbaines, ainsi que Villetaneuse, Aubervilliers ou Bobigny en Seine-Saint-Denis ou encore les XIIe, XIVe, XVe, XVIIIe, XIXe et XXe arrondissements de Paris.

Selon cette même source, plus de cinquante individus avaient été interpellés dans cette nuit précédant la fête nationale et quatre policiers avaient été blessés.

D'après ces images captées par le journaliste de RT France Charles Baudry, les forces de l'ordre ont subi des attaques répétées au mortier d'artifice dans les rues de la capitale.

Une voiture a également été incendiée dans le XIXe arrondissement.

Petite mention au XIIIe arrondissement de Paris où, selon le quotidien libéral, «un incendie s’est déclaré dans un appartement [...] alors que les habitants du secteur se plaignaient de tirs de feux d’artifice intempestifs.»

Tard dans la nuit du 14 au 15 juillet, les journalistes reporters d'images de l'agence Hors-Zone Press ont également constaté des tirs de mortier d'artifice sur des équipages de police dans le XIXe arrondissement de Paris, rue de l'Argonne, ainsi qu'on peut le voir sur ces images : 

Et sur celles-ci : 

Par ailleurs, selon des informations de RTL, toujours dans l'Essonne, mais cette fois-ci à Etampes, des pompiers ont eux été visés par des tirs alors qu'ils avaient été appelés pour éteindre un feu de véhicule. Selon la radio, un pompier a été blessé par balle mais ses jours ne sont pas en danger.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»