Extinction Rebellion dénonce les «violences policières» devant le ministère de l'Intérieur

Extinction Rebellion dénonce les «violences policières» devant le ministère de l'Intérieur© Charles Baudry
images
Le 24 juin 2020 devant le ministère de l'Intérieur.

Des activistes du mouvement écologiste Extinction Rebellion ont recouvert de faux sang l'entrée du ministère de l'Intérieur, avant de s'enchaîner aux grilles. Dénonçant les violences policières, ils appelaient aussi à assurer la sécurité alimentaire.

Des militants du mouvement Extinction Rebellion (XR), connus pour leurs actions de «désobéissance civile» dans la lutte contre les problèmes écologiques et le réchauffement climatique, ont mené le 23 juin une action devant le portail d'entrée du ministère de l'Intérieur, sur la place Beauvau à Paris (VIIIe). Ils ont notamment aspergé le lieu de faux sang afin de dénoncer ce qu'ils estiment être des «violences policières».

Tandis que certains des militants du mouvement XR «se sont enchaînés aux grilles [du ministère de l'Intérieur] pour protester contre la politique répressive du gouvernement», d'autres brandissaient des slogans radicaux, inscrits sur des morceaux de tissus, tels que «Réprimer ou protéger, quel est votre métier ?», «Sécurité nationale - Sécurité alimentaire» mais aussi  «Sans changement radical, nous crèverons la dalle».

Une affiche «Moins de LBD [lanceur de balles de défense], plus de navets» a été accrochée en haut du portail d'entrée du ministère de l'Intérieur.

«Au nom des citoyens de ce monde, nous demandons des choses au gouvernement qui n'agit pas et qui ment constamment. Nous voulons des réponses. Nous voulons être entendus. Nous voulons des assemblées citoyennes où le peuple a le droit de décider de son avenir et pas seulement les 1% bourrés de fric», a scandé l'un des militants du mouvement XR, selon les images d'un des journalistes de RT France qui s'est rendu sur place.

«Cette action contre la politique sécuritaire du gouvernement veut lancer notre campagne pour la "Résilience et la sécurité alimentaire". Une campagne qui va durer tout l’été partout en France», a annoncé XR sur son compte Twitter le 23 juin.

Des militants du mouvement Extinction Rebellion avaient mené une action similaire le 19 juin, au siège du Medef, à Paris (VIIe). Ils avaient alors aspergé de faux sang la devanture du bâtiment avant de dénoncer «les lobbies qui influencent l’exécutif».

En outre, d'après la chaîne Cnews, des membres du mouvement avaient revendiqué le 17 juin, à Lyon, le sabotage de 360 trottinettes électriques en dénonçant le «désastreux impact social et environnemental» de celles-ci.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»