«200 000 à 300 000 euros par mois» : le coût de StopCovid dans le collimateur d'Anticor

«200 000 à 300 000 euros par mois» : le coût de StopCovid dans le collimateur d'Anticor© Ludovic MARIN Source: AFP
Cédric O brandissant un smartphone ouvert sur l'application StopCovid fin mai.

L'association Anticor, qui lutte contre la corruption, a déposé un signalement au procureur de la République contre l'application StopCovid après un article de l'Obs révélant que l'application coûterait de «200 000 à 300 000 euros par mois».

L'Obs a révélé le 10 juin que l'organisation de lutte contre la corruption Anticor avait signalé l'application StopCovid au procureur de la République après un premier article de l’hebdomadaire publié le 2 juin selon lequel la maintenance et l'hébergement de cette solution informatique pourrait faire l'objet de surfacturation. 

Pourtant développée sous la houlette de l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (Inria), avec la participation bénévole d'acteurs privés, l'application coûterait désormais selon une source du magazine de «200 000 à 300 000 euros par mois» en maintenance et hébergement depuis sa mise en ligne. Ce montant, d'après les recherches de l’hebdomadaire, serait nettement supérieur aux tarifs habituels de ce genre de prestations. Ces sommes seraient versées à plusieurs sociétés «en l’occurrence le studio indépendant Lunabee, Capgemini et Outscale, une filiale de Dassault Systèmes», précise l'Obs.

Cédric O avait pourtant argué fin mai dans les colonnes du même titre de presse que le prix de l'application serait «négligeable»et «inférieur à quelques centaines de milliers d’euros par mois». «Il n’y a donc pas d’enjeu de coût financier. D’abord, parce que la santé n’a pas de prix. Ensuite, parce que ce montant est epsilonesque par rapport aux coûts et aux effets délétères évités d’une admission en réanimation par exemple», avait-il alors déclaré. 

Faisant valoir que tout projet d'un coût supérieur à 139 000 euros doit faire l'objet d'un appel d'offre, y compris en temps de confinement, ce qui n'a pas été le cas pour StopCovid, Anticor a ainsi demandé à la justice l'ouverture d'une enquête et envisage, à défaut, de porter plainte. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»