L’application gouvernementale de traçage StopCovid coûterait 200 000 à 300 000 euros par mois

L’application gouvernementale de traçage StopCovid coûterait 200 000 à 300 000 euros par mois© Ludovic Marin Source: AFP
Le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, Cédric O, le 29 mai 2020, à Paris (image d'illustration).

Alors que Cédric O avait considéré le coût de l'application mobile comme «négligeable», L'Obs révèle qu'elle coûterait entre 200 000 et 300 000 euros par mois. Un montant démesuré et une efficacité mise en doute par certains experts.

Selon nos confère de L'Obs, citant une source bien informée, la nouvelle application mobile gouvernementale lancée le 2 juin, baptisée StopCovid, afin de lutter contre une possible résurgence du coronavirus, coûterait approximativement entre «200 000 et 300 000 euros» par mois pour son hébergement et sa maintenance.

Si l’application a bel et bien été développée de manière bénévole au cours d’un projet piloté par l’Inria, le studio de développement, Lunabee, a fait savoir à l'hebdomadaire que ce travail sans rémunération n’était prévu que jusqu’au lancement de l’application, soit le 2 juin.

Désormais, d’éventuelles mises à jour devraient donc bien être facturées. Des frais d’hébergements seront par ailleurs prélevés par Outscale, filiale cloud de Dassault Systèmes.

Un manque de transparence ?

Dans une interview accordée à L'Obs et mise en ligne le 27 mai, Cédric O, le secrétaire d’Etat chargé du Numérique, avait pourtant assuré que le coût de l’application de traçage serait «négligeable». «La santé n’a pas de prix. Ce montant est epsilonesque par rapport aux coûts et aux effets délétères évités d’une admission en réanimation par exemple…», avait-il ajouté.

Un avis que ne partage pas un expert du développement d’applications cité par le magazine : «C’est bien trop cher payé, comme souvent avec les marchés publics.»

De son côté, le chercheur indépendant Baptiste Robert, célèbre hacker français également connu sous le pseudonyme d'«Elliot Alderson» constate auprès de L’Obs un manque de transparence de la part de exécutif. «La surfacturation est un moyen de payer les entreprises rétrospectivement, disons-le ! Le gouvernement doit faire preuve de plus de réalisme et de transparence. Cette application coûtera beaucoup d’argent pour une efficacité probablement nulle», constate-t-il.

D'après la société spécialisée dans de décompte des téléchargements par application, StopCovid est en tête des téléchargements en France sur les magasins Google et Apple ce 3 juin.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»