Guadeloupe : des coupures d’eau à répétition empoisonnent la vie des habitants

Guadeloupe : des coupures d’eau à répétition empoisonnent la vie des habitants© CEDRICK ISHAM CALVADOS Source: AFP
Le Gosier, commune régulièrement touchée par les coupures d'eau à répétition, le 20 mars 2020.

En Guadeloupe, les habitants subissent depuis de nombreuses années des coupures d’eau récurrentes en raison d’un réseau de distribution largement défaillant. Une situation qui s’est nettement aggravée avec la crise sanitaire.

Ne pas avoir accès à l'eau potable en France en 2020 paraît à première vue inimaginable... Et pourtant, c'est une situation à laquelle de nombreux Guadeloupéens sont confrontés. L'île connait en effet de nombreuses coupures d'eau pouvant durer de quelques jours à plusieurs mois, provoquant une profonde exaspération chez les habitants. «On est en colère parce qu'on paie quand même des factures d'eau. On a besoin d'eau, dans la vie courante», déplore une habitante.

La Guadeloupe connaît depuis longtemps ces problèmes de coupures d'eau, et selon un rapport commandé par le gouvernement et rendu public en 2018, environ 60% de l'eau n'atteindrait pas les robinets en raison de canalisations vétustes.

Et la situation ne va pas en s'arrangeant, compte tenu de la crise sanitaire actuelle. Dans les hôpitaux il est demandé aux patients de venir avec leurs propres bouteilles d'eau, et certains gestes barrière s'avèrent difficiles à respecter. Un habitant explique : «Il faut se laver les mains, il faut avoir une bonne hygiène mais comment on fait sans eau ? Surtout les personnes âgées qui, elles, ne peuvent pas porter de l'eau.»

Le SIAEAG accusé d'avoir détourné un milliard d'euros

Pointé du doigt pour sa gestion chaotique : le SIAEAG, le syndicat de la gestion intercommunale d'alimentation en eau et d'assainissement de la Guadeloupe. Son ancien directeur, Amelius Hernandez, a été condamné en 2019 à trois ans de prison dont deux avec sursis ainsi qu'à 150 000 euros d'amende pour détournement de fonds et favoritisme dans l'attribution de marchés publics. Le syndicat est régulièrement accusé par la classe politique locale de détourner l'argent destiné à entretenir le réseau. 

Le 23 mai, à l'appel de messages relayés avec le hashtag #BalanceTonSiaeag, une manifestation a eu lieu dans la ville côtière de Saint-François pour réclamer un accès stable à l'eau potable.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»