Une mystérieuse odeur de «soufre» ou de brûlé rapportée à Paris et en Île-de-France

- Avec AFP

Une mystérieuse odeur de «soufre» ou de brûlé rapportée à Paris et en Île-de-France© Thomas SAMSON Source: AFP
Paris le 10 mai.

De Melun à Poissy en passant par Paris, un grand nombre d'internautes de la région parisienne ont fait état d'une forte odeur, décrite par certains comme celle du soufre, alors que de fortes pluies frappaient la région. Des recherches sont en cours.

Une odeur désagréable de soufre ou de brûlé a été largement ressentie par la population d'Ile-de-France dans la nuit du 10 au 11 mai et des analyses sont en cours pour en déterminer l'origine, avec des résultats attendus «dans la journée», selon la mairie de Paris, qui s'est exprimée sur le sujet le matin du 11 mai.

Ça pue... c'est très désagréable

Une odeur d'œuf pourri, ou piquante selon d'autres témoignages sur les réseaux sociaux, a en effet été ressentie le 10 au soir dans le nord de Paris, à Melun (50 kilomètres au sud de Paris) et Meaux (50 kilomètres à l'est de Paris), comme l'ont confirmé les pompiers de Seine-et-Marne à l'AFP. 

«C'est vrai je sens une légère odeur de soufre. Je viens de refermer ma fenêtre. Bizarre tout de même», a notamment déclaré dans la soirée le maire du IIe arrondissement de Paris Jacques Boutault du Twitter.« Ça pue.. c'est très désagréable», a-t-il écrit plus tard. 

«L'odeur de soufre était reconnaissable mais la concentration très, très faible», a dit à l'AFP, Emmanuel Grégoire, premier adjoint au maire de Paris. Le laboratoire de la Préfecture de Police a fait des prélèvements dans la nuit pour essayer d'identifier l'origine de cette odeur. Les résultats doivent être connus dans la journée, selon le premier adjoint. 

Le dioxyde de soufre suspecté

Deux hypothèses sont envisagées, d'après Emmanuel Grégoire : «la source assainissement» des eaux usées, et «un nuage de dioxyde de soufre qui arrive de l'étranger». Sur ce dernier point, «les experts nous disent que c'est possible», a t-il ajouté, sans donner plus de précisions.

Les pompiers d'Ile-de-France, qui ont reçu de très nombreux appels pour signaler la mystérieuse odeur dans l'air, ont affirmé dans la nuit sur Twitter qu'elle était «vraisemblablement liée aux récentes intempéries».

«Prise en compte, cette odeur ne correspond à aucune intervention particulière en cours», ajoutait la Brigade des sapeurs pompiers de Paris. De violents orages ont éclaté dans le weekend sur la région parisienne. Des pluies éparses et des fortes rafales de vents continuaient de s'abattre le 11 mai, tandis que le déconfinement progressif débutait en France. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»