Yémen : pas de revendication pour l’enlèvement d’une jeune Française

Yémen : pas de revendication pour l’enlèvement d’une jeune Française© Ferdinand Reus
Sanaa (Source: Wikipédia)

Aucune groupe islamiste n’a pour l’instant revendiqué l’enlèvement d’une jeune française mardi à Sanaa au Yémen. Les autorités françaises restent optimistes et attendent sa libération « dans les meilleurs délais ».

Isabelle Prime, 30 ans, employée de la société américaine de conseil Ayala Consulting, se trouvait à Sanaa depuis novembre 2013 pour une mission et devait quitter le Yémen d’ici quelques jours, selon son employeur. Sa voiture a été arrêtée vers 8h30 par des hommes armés, apparemment habillés avec des uniformes de la police.

La capitale du  est actuellement sous le contrôle des miliciens chiites Houtis.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»