Incendie sur un site Seveso de l'entreprise Saipol près de Rouen

Incendie sur un site Seveso de l'entreprise Saipol près de Rouen© Miguel MEDINA Source: AFP
L'usine Saipol à Grande-Couronne, près de Rouen.

Un incendie s'est déclaré dans l'usine Saipol de Grand-Couronne, près de Rouen. Les pompiers, intervenus en urgence sur ce site Seveso, l'ont rapidement maîtrisé. Selon le maire de la commune, Il n’y a «pas de blessé et pas de risque de toxicité».

Vers 12h30 ce 13 mars, un incendie s'est déclenché dans l'usine de biocarburants Saipol située à Grand-Couronne, près de Rouen. «Incident usine Saipol à Grand Couronne (site Seveso) POI [plan d'opération interne] déclenché, sapeurs pompiers sur place. Respectez le périmètre de sécurité de 500 m mis en place», a tweeté la police nationale de Seine-Maritime.

Sur place, le maire de la commune Patrice Dupray, qui explique être en contact avec la préfecture, s'est voulu rassurant : «Il n’y a pas de blessé et pas de risque de toxicité.» Patrice Dupray a assuré qu'il n'y avait pas de risque de pollution et que «le seul produit dangereux dans l'usine [...], un stockage d'exane» avait été «mis hors feu». «On fait de l'huile et de l'alimentation animale ici. Ce n'est pas Lubrizol», a-t-il ajouté.

Selon un journaliste de site d'information 76 Actu, l'incendie a été maîtrisé vers 14h. Il s'agirait, selon une source judiciaire citée par ce dernier, d'un «incident industriel sans gravité».

Contacté par l'AFP, le service de communication de la préfecture n'était pas en mesure de communiquer dans l'immédiat.

La CGT de Seine-Maritime a évoqué de son côté «une violente explosion». «Selon les éléments dont nous disposons, il n’y aucun blessé en raison notamment du fait que c’était l’heure du changement d’équipe», a précisé le responsable départemental du syndicat, Gérald Le Corre.

Saipol, qui fabrique huiles végétales et agrocarburants, est une filiale du groupe Avril, numéro un français des huiles de table et des œufs. La filiale possède 7 usines en France pour un effectif de 600 personnes. Le 17 février 2018, une explosion dans son usine de Dieppe avait fait deux morts. 

Lire aussi : «Précipitée, préméditée et dangereuse» : la réouverture partielle de l'usine Lubrizol inquiète

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»