«Grain de riz» : quand Isabelle Balkany affublait un employé vietnamien d'un surnom raciste (VIDEO)

- Avec AFP

«Grain de riz» : quand Isabelle Balkany affublait un employé vietnamien d'un surnom raciste (VIDEO)© Zakaria Abdelkafi Source: AFP
La première adjointe au maire de Levallois-Perret (92), Isabelle Balkany devant sa mairie, le 14 septembre 2019. (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Une séquence d'un documentaire sur le couple Balkany tourné en 2002 vient d'être exhumée sur les réseaux sociaux et fait scandale. On y voit Isabelle Balkany se faire masser le bras par un employé d'origine asiatique qu'elle surnomme «Grain de riz».

Internet n'oublie rien. Et Isabelle Balkany vient de se le faire rappeler. La maire par intérim de Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) s'est défendue de tout racisme, ce 7 février, après la rediffusion d'une séquence par La Chaîne parlementaire dans laquelle on la voit affubler un collaborateur vietnamien du sobriquet de «Grain de riz». Ces images proviennent d'un documentaire tourné en 2002.

Dans ce film, réalisé par l'émission d'investigation 90 Minutes pour Canal +, on voit Isabelle Balkany, alors en pleine campagne pour l'élection de son mari à la mairie de Levallois, se faire masser le bras par un collaborateur asiatique. «"Grain de riz", c’est un petit boat-people qui est venu à Levallois il y a vingt ans», explique alors Isabelle Balkany, visiblement très amusée, face caméra. Le terme boat-people désigne les personnes ayant pris part à une importante vague de migration venue du Vietnam jusqu'en Europe et en Amérique du Nord par la mer de Chine à la fin des années 1970 et 1980. 

«Il a un nom pas possible, il s'appelle euh… Bon ben d'abord on l'a appelé Maurice, et puis on trouvait pas ça drôle. Et puis un jour, je l'ai baptisé "Grain de riz" et toute la mairie l'a appelé "Grain de riz"  !», explique tout sourire celle qui occupe désormais la fonction de maire à la place de son mari, incarcéré pour fraude fiscale et blanchiment.

Moi, à la mairie, tout le monde m'appelle "Graine de semoule" ou "Makrout" parce que je viens d'Afrique du Nord

«Il n'y a eu aucune malice sinon de l'amitié et aujourd'hui, tout le monde continue à l'appeler "Grain de riz" à la mairie», a justifié Isabelle Balkany auprès de l'AFP. «Moi, à la mairie, tout le monde m'appelle "Graine de semoule" ou "Makrout" parce que je viens d'Afrique du Nord, alors il faut arrêter», a-t-elle poursuivi. «C'est pas raciste, c'est de l'amitié», a renchéri l'homme surnommé «Grain de riz», interrogé par l'AFP, et qui ne souhaite pas donner son vrai nom. Aujourd'hui âgé d'une soixantaine d'années et arrivé en France en 1984, ce Vietnamien travaille dans un service administratif de la mairie. «Patrick et Isabelle [Balkany] ne sont pas racistes, c'est pas la peine de chercher la petite bête», a-t-il ajouté. Les surnoms fleuris sont monnaie courante à la mairie de Levallois, a fait valoir Isabelle Balkany. Cette polémique, «c'est grotesque, quoi», a-t-elle ajouté.

L'édile par intérim s'est ensuite autorisée une blague avec son collaborateur : «On s'est même embrassés, on craint pas le coronavirus nous !»

Le 4 février, au procès en appel du couple pour blanchiment aggravé de fraude fiscale, Isabelle Balkany, qui toussait beaucoup, avait déjà lancé à la présidente : «Je vous rassure, ce n'est pas le coronavirus, je n'ai pas rencontré un Chinois, c'est juste une bonne bronchite !».

Lire aussi : La justice refuse la quatrième demande de mise en liberté de Balkany, évoquant un «risque de fuite»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix