Intrusion de CRS dans une église : la préfecture plaide l'«inadvertance», l'archevêque commente

Intrusion de CRS dans une église : la préfecture plaide l'«inadvertance», l'archevêque commente© PASCAL PAVANI Source: AFP
Notre-Dame-du-Taur, Toulouse (image d'illustration).

La présence de policiers dans une église pour y déloger des Gilets jaunes à Toulouse a provoqué de nombreuses réactions dont celle de l'archevêque. Des vidéos de la scène ont été postées en réponse à la préfecture qui plaide l'«inadvertance».

La vidéo de policiers pénétrant dans le porche de Notre-Dame-du-Taur, lors de l'acte 64 des Gilets jaunes à Toulouse le 1er février, a suscité une avalanche de réactions, parmi lesquelles celle de la préfecture, mais aussi celle de l'Archevêque de Toulouse, Monseigneur Robert Le Gall, qui a commenté les faits via un communiqué publié le lendemain.

Je rappelle que nos églises restent des lieux de paix et d’asile qui doivent être respectés comme tels

«Dans le climat de violence que nous vivons dans notre ville depuis plus d’un an tous les samedis, tout en reconnaissant le difficile travail accompli par ces forces de l’ordre dans notre pays, j’appelle chacun à plus de calme dans une volonté de dialogue», a déclaré Monseigneur Robert Le Gall. «Je rappelle que nos églises restent des lieux de paix et d’asile qui doivent être respectés comme tels», précise-t-il dans son texte.

La version de la préfecture et les vidéos filmées depuis l'église

Face aux commentaires qui ont rapidement afflué après la diffusion de la vidéo du journaliste Laurent Bigot de AB7Media, la préfecture avait publié un communiqué le 1er février au soir pour donner sa version des faits et le contexte qui les a précédés. «Un policier est entré par inadvertance sous le porche [...] afin d'en extraire une femme en la saisissant par le bras», peut-on lire dans le texte cité par l'AFP, qui précise : «Le policier a immédiatement relâché cette femme dès lors qu'il a réalisé qu'il se retrouvait sous le porche d'une église. En aucun cas, il n'a pénétré à l'intérieur de l'église. Il n'a pas franchi les portes battantes qui mènent à la nef. Il n'a procédé à aucune interpellation à ce moment-là. Il n'y a pas eu d'exercice coercitif.»

Et la préfecture de préciser que l'incident est survenu alors que des groupes de manifestants «hostiles» s'étaient «réfugiés dans plusieurs entrées de bâtiments» de la rue où se situe l'église, et que «des policiers ont cherché à les extraire de ces différents bâtiments».

Tu vas les sortir de l'église

Cette explication des faits n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux alors qu'une des vidéos montrant des CRS pénétrer dans le lieu de culte laisse peu de doutes quant à l'intention d'un CRS s'adressant à un de ses collègues. «Tu vas les sortir de l'église», peut-on entendre. Et la vidéo de montrer un policier casqué pénétrer dans le porche de l'église. C'est alors que la personne en train de filmer, qui se trouve également dans le porche, tombe au sol, sans qu'on puisse toutefois déterminer clairement les raisons de sa chute.

«Selon la préfecture de Toulouse, les flics n'auraient pas vu que c'était une église... Mensonges, on entend clairement le gradé ordonner : "Vous me les sortez de l'église !" Entrés "par inadvertance", vraiment ?», commente par exemple la section CGT de la compagnie Tui France, reprenant une vidéo du compte Twitter Gilets jaunes Toulouse.

Ce même compte Twitter Gilets jaunes Toulouse a d'ailleurs publié une série de vidéos qui intègrent des éléments de texte remettant en cause la version de la préfecture. «Les manifestants hostiles sont en réalité des personnes âgées et des femmes», peut-on lire dans l'une d'entre-elles.

Lire aussi : Mobilisations sous tension à Montpellier et à Paris pour l'acte 64 des Gilets jaunes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»