Le candidat MoDem à Clichy-sous-Bois recrute des colistiers «d’origine turque» et il «assume»

Le candidat MoDem à Clichy-sous-Bois recrute des colistiers «d’origine turque» et il «assume»© GERARD CERLES / AFP Source: AFP
Photo d'illustration

Mohamed Dine a publié sur sa page Facebook un message dans lequel il dit chercher des personnes «d’origine turque» pour compléter sa liste. Accusé de comunautarisme, il «assume complètement» ses écrits.

Le 9 janvier, Mohamed Dine, candidat MoDem aux élections municipales à Clichy-sous-Bois, a publié une annonce pour le moins surprenante, sur son compte Facebook. «Afin d'avoir une liste représentative de Clichois(es) au profil intéressant pour les prochaines élections municipales, nous sommes à la recherche de femmes et d'hommes d'origine turque svp», a-t-il écrit. Objectif : compléter sa liste aux élections municipales. 

Ce texte, suivi de trois drapeaux turcs, a suscité l'indignation de plusieurs responsables politiques dont Julien Odoul, président du groupe RN au Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté. «Alors que Bruno Retailleau a déposé une propostion de loi pour interdire les listes communautaires, le candidat LR Modem à Clichy-sous-Bois cherche à communautariser sa liste avec des citoyens d’origine turque. Comment des républicains peuvent-ils tolérer ce procédé ?», s'est-il étonné sur Twitter.

«J'assume»

Face aux accusations de communautarisme, le candidat à la mairie de Clichy-sous-Bous a répondu. Et il ne compte pas s'excuser. «J'assume totalement ce que j'ai écrit. Si je lance un tel appel c'est parce que je veux constituer une liste représentative des habitants de Clichy-sous-Bois», s'est-il défendu dans les colonnes du Parisien.

«Ça fait 25 ans que je suis encarté dans des partis traditionnels, on ne peut pas me taxer de communautarisme. Je suis né en France, j'ai fait mes études en France», a-t-il ajouté. «Si le taux d'abstention est très élevé dans une ville comme Clichy-sous-Bois, c'est peut-être parce que les gens ne se sentent pas suffisamment représentés», a-t-il complété dans Le Parisien. Mohamed Dine a toutefois, depuis, supprimé la publication de sa page Facebook.

Lire aussi : Détecter les candidats radicalisés aux municipales ? «Irréaliste», répond Aurore Bergé

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»