Un policier entre la vie et la mort après avoir été renversé lors d'une opération, près de Lyon

- Avec AFP

Un policier entre la vie et la mort après avoir été renversé lors d'une opération, près de Lyon© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN Source: AFP
(Image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Un policier de 45 ans était ce 11 janvier entre la vie et la mort après avoir été «volontairement percuté» par le conducteur d'un fourgon, lors d'une opération à Bron, en banlieue de Lyon. Le conducteur est activement recherché.

«Alors qu'il tentait d'appréhender un véhicule suspect dans le cadre d'une enquête pour vol de fret et vols à main armée, un policier a été volontairement percuté par le conducteur [à Bron, en banlieue de Lyon]. Il est actuellement entre la vie et la mort, et son état hélas, ne nous laisse que peu d'espoir», a annoncé le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner, lors d'une allocution en ouverture de «la conférence citoyenne» ce 11 janvier.

Le parquet de Lyon indiquait à midi à l'AFP que, selon ses dernières informations, il se trouvait dans le coma. 

Une enquête pour «tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l’autorité publique» a été ouverte et confiée à la Direction interrégionale de la police judiciaire de Lyon (DIPJ), précise le parquet. 

Les faits se sont produits autour de 2h du matin dans la nuit du 10 au 11 janvier lors d’une tentative d’interpellation d’individus en lien avec une enquête pour des chefs de «vols aggravés en bande organisée», ajoute le parquet.

La victime, Franck L., 45 ans, appartenait au Groupe d'appui opérationnel (GAO), qui aide lors d'interpellations délicates et dangereuses.

Fourgon retrouvé vide

Selon le récit d'une source policière citée par l'AFP, des policiers de la Sûreté départementale du Rhône surveillaient des malfaiteurs à bord d'un fourgon Volkswagen. Ils sont alors vus en train de commettre un vol de fret sur une aire d'autoroute de l'A43 vers l'Isle-d'Abeau (Isère), avec les occupants d'une autre voiture.

Les deux véhicules se séparent. Le fourgon, alors sur le périphérique lyonnais, s'apprête à sortir au niveau de Bron. Les policiers décident à ce moment de tenter de l'interpeller sur la bretelle, poursuit cette source.

Ils placent plusieurs véhicules avec gyrophare pour l'immobiliser. Mais le fourgon se dégage, emboutit des véhicules de police et, en marche avant, percute le gardien de la paix qui était sorti arme à la main. 

Le fourgon prend alors la fuite. Il sera retrouvé vide à Villeurbanne, selon cette même source policière.

Vers 3h20, le conducteur, âgé de 19 ans, de l'autre voiture qui avait participé au vol initial sur l'aire d'autoroute a été interpellé par la BAC, à Bron, d'après cette source.

Le 11 janvier à la mi-journée, les seules traces visibles à la sortie du périphérique à Bron étaient du sable recouvrant des tâches de sang et des marques au sol indiquant le positionnement des différents protagonistes, a constaté un photographe de l'AFP.

En 2018, 11 policiers sont décédés dans l'exercice de leurs fonctions, quatre lors d'opérations, sept sur leurs heures de travail mais en dehors de missions opérationnelles, selon les derniers chiffres disponibles de l'Institut national des hautes études de la sécurité et de la justice (INHESJ). Un bilan bien plus lourd qu'en 2017 où quatre fonctionnaires avaient perdu la vie.

Lire aussi : ...Nuit du Nouvel An «très chargée» pour les forces de l'ordre à Strasbourg, des fonctionnaires blessés

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix