Villejuif : au moins une personne décédée après une attaque au couteau, l'assaillant abattu

Villejuif : au moins une personne décédée après une attaque au couteau, l'assaillant abattu© Christophe Simon Source: AFP
Des policiers interviennent à Villejuif, le 6 septembre 2017, dans le Val-de-Marne (image d'illustration).

A Villejuif, dans le Val-de-Marne, un homme a poignardé plusieurs passants dans le parc des Hautes-Bruyères. L'assaillant a été abattu par les forces de l'ordre. Au moins une personne est décédée.

Mise à jour automatique
  • Le parquet national antiterroriste (Pnat) a annoncé se saisir de l'enquête sur l'attaque au couteau de Villejuif perpétrée par un jeune homme atteint de troubles psychiatriques et converti à l'islam, qui a fait un mort et deux blessées.

    «Si les troubles psychiatriques importants de l’auteur des faits sont avérés, les investigations des dernières heures ont permis d’établir une radicalisation certaine du mis en cause ainsi qu’une préparation organisée de son passage à l'acte», mais aussi «démontré un parcours meurtrier réfléchi et sélectif de nature à troubler gravement l’ordre public par l’intimidation ou la terreur», explique le Pnat dans un communiqué.

  • L'auteur de l'attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés à Villejuif (Val-de-était suivi dans un établissement psychiatrique jusqu'en mai et avait arrêté son traitement en juin, a indiqué la procureure de Créteil. 

    Tué par la police après son attaque, Nathan C., 22 ans, faisait l'objet d'un suivi psychiatrique «depuis l'âge de 5 ans» selon sa mère, a déclaré la magistrate Laure Beccuau, lors d'une conférence de presse. 

  • «Il n'est pas du tout à exclure» que le parquet antiterroriste se saisisse de l'enquête a fait savoir la procureure.

  • L'homme qui a attaqué des passants à Villejuif n'était pas fiché pour radicalisation. Agé de 22 ans, il souffrait de «troubles psychologiques» a indiqué le parquet, qui précise que des éléments laissent à penser qu'il s'était converti à l'islam. Pour en savoir plus, lisez notre article sur ce que l'on sait de l'assaillant.

  • Selon le maire de la ville, la victime de l'attaque de Villejuif, un homme de 56 ans, se promenait avec sa femme lorsqu'ils ont été attaqués au couteau. C'est en voulant protéger cette dernière qu'il a reçu le coup fatal. En savoir plus ici.

  • Emmanuel Macron adresse son soutien aux victimes face à «la violence aveugle».

  • L'auteur de l'attaque au couteau qui a fait un mort et deux blessés à Villejuif souffrait de troubles psychologiques et n'était pas connu pour radicalisation, mais des «éléments liés à la religion» ont été retrouvés dans ses effets, rapporte l'AFP citant des sources concordantes.

    Sous l'identité de Nathan C., cet homme, qui a été tué par des policiers, était connu pour des faits de droit commun, mais inconnu des services spécialisés de renseignement, ont ajouté ces sources proches du dossier.

  • Les premières images de la neutralisation du suspect ayant attaqué plusieurs personnes au couteau à Villejuif ont commencé à circuler sur les réseaux sociaux. Mais une vidéo en particulier a suscité émoi et indignation. En savoir plus ici.

Découvrir plus

Plusieurs personnes ont été blessées par un homme armé d'un couteau, ce 3 janvier en début d'après-midi, alors qu'ils se trouvaient dans le parc des Hautes-Bruyères à Villejuif (Val-de-Marne). L’assaillant a tenté de prendre la fuite vers l'Haÿ-les-Roses avant d'être abattu par les forces de l'ordre, des policiers de la Brigade anti-criminalité (BAC), qui ont fait usage de leur arme de service. L'homme de type européen, porteur d'un long vêtement ressemblant à une djellaba et d'une barbe, qui se déplaçait pieds nus, aurait crié «Allah akbar», d'après des témoins cités par RTL.

Des premières images de l'intervention sont apparues sur les réseaux sociaux. On peut y voir trois policiers s'approcher d'un homme et entendre de nombreux coups de feu retentir.

D'après l'AFP, citant des sources concordantes, deux personnes ont été blessés «gravement» dont une a trouvé la mort. Selon l'AFP, citant l'édile de Villejuif, Franck Le Bohellec, la victime était un Villejuifois âgé de 56 ans. «Le monsieur qui est décédé était un homme âgé [...] Il a pris le coup de couteau en défendant sa femme. C'est toute la ville qui est en deuil», a souligné l'entourage du maire auprès du Parisien. Les victimes ont été transportées à l'hôpital du Kremlin-Bicêtre, d'après le quotidien francilien, qui précise que le parquet antiterroriste s'est rendu sur place et est en cours d'évaluation. Selon Europe 1, deux d’entre elles étaient des joggeurs.

Sur Twitter, la préfecture de police de Paris a conseillé d'éviter «le secteur», précisant qu'une «intervention» des forces de l'ordre était en cours. «La préfecture de police n'a pas donné de précisions sur les circonstances de cette attaque et la prudence reste de circonstance. D'ores et déjà, nous adressons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes et notre solidarité aux témoins. J'invite la population à ne pas diffuser d'informations non confirmées par la police nationale et à ne pas céder au sentiment de panique», a réagi Pierre Garzon, conseiller départemental PCF du canton de Villejuif, sur le site du quotidien francilien.

D'après des informations du Parisien, deux policiers auraient été blessés au cours de l'intervention et une équipe de démineurs a été dépêchée dans la zone.

Présent sur place, Laurent Nunez, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Intérieur a salué «la réactivité des effectifs de police de la préfecture de police de Paris» qui ont «permis de neutraliser l'assaillant rapidement», mettant en lumière leur «courage et leur efficacité». Il a également rendu hommage aux sapeurs-pompiers de la capitale. Il a en outre confirmé le nombre de victimes ainsi que le décès de l'une d'entre elles. Laurent Nunez était accompagné par Laure Beccuau, procureur de Créteil, ainsi que par le préfet de police de Paris Didier Lallement.

Tous les accès au parc des Hautes-Bruyères ont été fermés et le conseil départemental, propriétaire des lieux, a annoncé qu'une cellule d'assistance psychologique allait être mise en place.

Lire aussi : Attentat déjoué à Saint-Pétersbourg : Trump salue une «excellente coordination» avec Moscou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»