Selon Christophe Castaner, «près de 20 personnes vont mourir sur les routes en France» ce soir

- Avec AFP

Selon Christophe Castaner, «près de 20 personnes vont mourir sur les routes en France» ce soir© Jean-Paul Pelissier Source: Reuters
Le ministre français de l'Intérieur Christophe Castaner s'entretient avec des journalistes sur le site où un hélicoptère des services de sécurité civile s'est écrasé, à Le Rove le 2 décembre 2019 (image d'illustration).

Le ministre français de l'Intérieur, Christophe Castaner, a révélé son inquiétude au micro de BFM TV, sur la possibilité, selon des statistiques, que près de 20 personnes meurent sur les routes en France au cours de la nuit du Nouvel An.

Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur, s’est exprimé le 31 décembre au micro de BFM TV, concernant les risques d’accidents de la route, notamment liés à un excès d’alcool, durant la nuit du Nouvel An. Il en a ainsi appelé à la réflexion et à la responsabilité de chacun, faisant appel à une formulation choc.

«Ce verre de trop vaut-il la peine d’être bu ?»

«J’en appelle chacune et chacun à la responsabilité dans son propre comportement», a-t-il d’abord recommandé à l’ensemble des Français. Avant de s’inquiéter sur la situation : «Ce soir, si rien n’est fait et si l’on en suit la statistique hélas macabre des accidents de la route, près de 20 personnes vont mourir sur les routes en France.»

Je pense aux décès, je pense à ces accidents graves dont on garde des séquelles, des traces tout au long de la vie

Le ministre de l’Intérieur a donc demandé à chacun de prendre ses responsabilités et de réfléchir avant de prendre la voiture en état d’ivresse : «Ce verre de trop vaut-il la peine d’être bu ?» Christophe Castaner poursuit : «Ce comportement qui, au fond, fait courir un risque à soi-même, mais aussi à celles et ceux qui rentreront d’un moment familial et connaîtront aussi un accident sur la route. Je pense aux décès, je pense à ces accidents graves dont on garde des séquelles, des traces tout au long de la vie.»

Le premier policier de France a également indiqué qu’un dispositif particulier des forces de l’ordre serait mis en place à travers tout le territoire. «C’est une demande que nous avons faite aux forces de gendarmerie et aux policiers aussi d’être présent sur le bord des routes pour faire des contrôles et éviter au maximum ces abus, aux conséquences particulièrement graves».

Enfin, le ministre de l’Intérieur souligne également «les comportements individuels qui mélangent la fête avec la violence», à propos desquels policiers et gendarmes «seron[t] mobilisés sur le terrain pour faire en sorte [de] répondre à toutes les situations».

Lire aussi : Nouvel An : les rassemblements «se revendiquant des Gilets jaunes» interdits sur les Champs-Elysées

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»