Le préfet Lallement a-t-il empêché une rencontre des époux Balkany à l’hôpital la veille de Noël ?

Le préfet Lallement a-t-il empêché une rencontre des époux Balkany à l’hôpital la veille de Noël ?© STEPHANE DE SAKUTIN / AFP Source: AFP
Isabelle Balkany au tribunal le 11 décembre 2019 (image d'illustration).

La première adjointe au maire de Levallois-Perret s'est plainte sur les réseaux sociaux de s'être vu refuser une visite à son mari hospitalisé le soir de Noël. Les policiers lui auraient dit agir sur ordre direct du préfet de Paris.

Le préfet de Paris Didier Lallement a-t-il ordonné «personnellement» qu'on interdise à Isabelle Balkany l'accès à la chambre d'hôpital de son mari le soir de Noël ? C'est en tout cas l'information qu'Isabelle Balkany dit avoir reçue de la part des policiers chargés de la surveillance du maire de Levallois-Perret hopitalisé, dans un billet posté sur Facebook. 

La femme politique affirme que les agents ont «sorti la kalach» lorsque celle-ci a tenté d'entrer dans la chambre de son mari alors qu'elle avait «sollicité une exception» pour le voir avant un transfert en service de cardiologie.

J'aimerais avoir l'occasion de vous dire, les yeux dans les yeux, combien j'admire votre sens de la mesure et de la bienveillance

Et à la première adjointe levaloisienne d'ajouter que selon ces policiers «et de manière formelle», l'ordre de lui interdire le passage avait émis par le préfet de Police de Paris, Didier Lallement, qui serait intervenu «personnellement». «Je n'ai pas l'honneur de vous connaître, Monsieur le Préfet Lallement, mais, si vous avez effectivement pris la décision de m'empêcher d'embrasser dix minutes mon mari, malade, le soir de Noël, j'aimerais avoir l'occasion de vous dire, les yeux dans les yeux, combien j'admire votre sens de la mesure et de la bienveillance», enchaîne-t-elle à l'encontre du préfet. 

Isabelle Balkany a par ailleurs dénoncé un «traitement d'exception et un véritable acharnement» appliqué à l'encontre de son époux, qui verrait de ce fait sa vie mise en danger. Les époux septuagénaires ont été condamnés en première instance coup sur coup pour fraude fiscale et blanchiment en septembre et octobre. Le résultat du premier procès en appel est attendu le 4 mars, soit onze jours avant le premier tour des municipales (15 mars), ce qui est probablement la raison pour laquelle ils ont renoncé à briguer un sixième mandat à la tête de Levallois-Perret. Hospitalisé depuis le 12 décembre pour une occlusion intestinale, Patrick Balkany n'a pas pu assister à une partie de son procès. 

Lire aussi : Patrick et Isabelle Balkany renoncent à se représenter à la mairie de Levallois-Perret

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»