Poitiers : une œuvre d'art contemporain rendant hommage aux migrants incendiée

- Avec AFP

Poitiers : une œuvre d'art contemporain rendant hommage aux migrants incendiée© Capture d'écran Twitter, @TraverseesP
L'oeuvre d'art «SOS - Save our souls», à Poitiers, avant son incendie.

«SOS - Save our souls» , une œuvre d'art faite de centaines de gilets de sauvetage récupérés sur l'île grecque de Lesbos, a été partiellement détruite par un incendie volontaire. Une plainte a été déposée par le maire socialiste de la ville.

Une œuvre d'art contemporain en hommage aux migrants, faite de centaines de gilets de sauvetage récupérés sur l'île grecque de Lesbos, a été en partie détruite par un incendie volontaire dans la nuit du 21 au 22 décembre, à Poitiers. Le maire (Parti socialiste) a annoncé un dépôt de plainte.

«SOS - Save our souls» est un dôme de plus de cinq mètres de haut, composé de gilets de sauvetage de toutes les couleurs, œuvre de l'artiste Achilleas Souras. Il s'inscrit dans l'exposition «Traversées», qui se tient à Poitiers depuis un an et jusqu'au 20 janvier, lors de laquelle la plasticienne sud-coréenne Kimsooja a été invitée à réaliser des créations dans la ville, y associant d'autres artistes. 

L'œuvre «symbolise les tragédies actuelles liées à la migration». Elle est à la fois «attrayante et effrayante», en «faisant d’une protection dans l’eau un abri sur terre», une sorte «d'igloo» en gilets, indique le site de l'exposition.

Le maire socialiste de Poitiers, Alain Claeys, a condamné «avec la plus grande fermeté» un acte «d’une extrême gravité» «Brûler une œuvre est scandaleux et criminel, cela ne se fait pas dans notre pays», a déclaré l'édile. Il a indiqué que la mairie portait plainte.

Deux options doivent être étudiées avec l'artiste : démonter le dôme ou le laisser en l'état, car seul un pan a été brûlé. Mais l'artiste, qui réside aux Etats-Unis, n'avait pu être joint dans un premier temps, a indiqué à un correspondant de l'AFP Hélène Amblès, directrice générale de la culture et du patrimoine de Grand Poitiers.

Lire aussi : Le Conseil de l'Europe juge la situation des migrants sur les îles grecques «explosive»

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»