Grèves : les routiers rejoignent la danse pour exiger de meilleurs salaires

Grèves : les routiers rejoignent la danse pour exiger de meilleurs salaires© GAIZKA IROZ Source: AFP
Blocage routier de l'A63, le 7 décembre entre Castets et Lesperon (image d'illustration).

Les principaux syndicats du secteur routier appellent à la grève pour obtenir de meilleurs salaires. Des barrages routiers se mettent en place et compliquent la circulation, déjà saturée par la grève des transports contre la réforme des retraites.

Les quatre grands syndicats des transports routiers (CFDT, FO, CFTC et CGC) ont appelé à une grève professionnelle le 15 décembre et des barrages filtrants ont été mis en place tôt ce 16 décembre au niveau national par les camionneurs qui exigent de meilleurs salaires. Les routiers appliquent également des blocages économiques aux abords des centres commerciaux et des dépôts pétroliers à travers la France, notamment aux alentours de Lyon (Rhône) et de Vannes (Morbihan).

Une délégation patronale doit être reçue ce matin du 16 décembre par le gouvernement afin de discuter des salaires. Parmi les demandes recensées, apparaît celle d'un treizième mois, d'une amélioration des conditions de travail et de la revalorisation des grille salariales. La CFDT Routes, citée par France Info, alerte sur une «pénurie de 50 000 salariés» dans le secteur et sur le fait que «le dialogue social peine à s'installer dans les entreprises» avec «une recrudescence des arrêts maladie».

Une grève s'ajoutant à la vaste mobilisation contre la réforme des retraites

Selon l'AFP, «une semaine à très haut risque s'ouvre pour le gouvernement», à la veille d'une nouvelle manifestation nationale contre la réforme des retraites prévue le 17 décembre, sans aucun compromis en vue à ce sujet qui permettait de sortir du blocage des transports, à quelques jours des fêtes de fin d'année.

Sur les routes, peu avant 8h en Ile-de-France, le cumul de bouchons a dépassé les 600 kilomètres, en nette hausse, selon le site d'information routière Sytadin, du fait notamment de la grève des transports publics contre la réforme des retraites.

La sortie de crise s'annonce difficile, alors que le négociateur en chef, le haut-commissaire aux retraites Jean-Paul Delevoye a été fragilisé après la révélation de 13 mandats non déclarés.

Lire aussi : Blocages : au tour des routiers de protester... contre la hausse du gazole

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»