Un homme menaçant des policiers avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense

Un homme menaçant des policiers avec une arme blanche «neutralisé» à la Défense© STEPHANE DE SAKUTIN Source: AFP
La Défense (image d'illustration).

Dans la matinée du 13 décembre, un homme menaçant des policiers avec une arme blanche a été «neutralisé» par les forces de l'ordre dans le quartier d'affaires de la Défense, près de Paris, a indiqué la préfecture de police sur Twitter.

Un homme menaçant des policiers avec une arme blanche a été «neutralisé» ce 13 décembre dans le quartier d'affaires de la Défense, près de Paris, a indiqué la préfecture de police sur Twitter. 

«Intervention en cours des effectifs de Police. Un homme menaçant des policiers avec une arme blanche a été neutralisé par les fonctionnaires de Police intervenants. Evitez le secteur», a précisé la même source.

Selon les informations de BFM TV, un homme avec une arme blanche a menacé des policiers «vers 10h». L'individu aurait été touché «après les sommations d'usage» et les forces de l'ordre auraient ouvert le feu «à cinq reprises». Selon les informations du Courrier picard, l'homme, dont l'identité n'est pas connue, aurait été touché au torse et à la cuisse.

Le parquet de Nanterre a confirmé le décès de l'assaillant à l'AFP. Il serait mort à 11h30, selon une source policière citée par l'agence de presse qui précise que les fonctionnaires qui l'ont neutralisé étaient «en mission de sécurisation» à ce moment.

Selon les informations du journaliste du Point, Aziz Zemouri, aucun policier n'aurait été blessé.

Selon Le Figaro citant des sources policières, l'individu «s'est précipité sur les policiers en criant : "Je vais vous tuer"». Les policiers auraient tiré à plusieurs reprises après avoir fait usage – en vain – de leur pistolet à impulsion électrique. L'Inspection générale de la Police nationale (IGPN) a été saisie.

Le quotidien libéral précise que l'assaillant abattu se nommerait Rachid R. et qu'il s'agissait d'un sans-abri de 42 ans, d'origine marocaine. Le Figaro évoque une source proche du dossier qui aurait fait savoir que l'homme était atteint de troubles psychiatriques.

Toujours selon cette même source l'assaut aurait eu lieu dans les sous-sols du quartier d'affaires. L'individu aurait notamment menacé des employés d'une entreprise avec une scie. A l'approche des trois policiers, il aurait exhibé une arme en expliquant : «Je suis un terroriste», selon «certains témoignages», évoqués par Le Figaro

Lire aussi : Policiers brûlés à Viry-Châtillon : vers un nouveau procès en appel, un «acharnement» dit la défense

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»