A la Bourse du Travail, la gauche fait front commun contre la réforme des retraites (VIDEO)

A la Bourse du Travail, la gauche fait front commun contre la réforme des retraites (VIDEO)© FRANCOIS GUILLOT / AFP Source: AFP
Guillaume Ballas, Olivier Besancenot, Marie-Noëlle Lienemann, Eric Coquerel, Fabien Roussel et Olivier Faure étaient présent le 11 décembre à Saint-Denis pour protester contre la réforme des retraites du gouvernement.

A l'invitation du Parti communiste français, la plupart des partis de gauche étaient réunis, le 11 décembre, à la Bourse du Travail à Saint-Denis pour protester contre la réforme des retraites et bâtir un projet alternatif.

C'est suffisamment rare pour être souligné : le 11 décembre, toutes les formations de gauche ont répondu à l'appel du Parti communiste pour tenir un meeting commun, à la Bourse du Travail, à Saint-Denis, sous la bannière : «Contre la retraite Macron, une autre réforme est possible». Objectif : faire entendre leur voix contre la réforme des retraites du gouvernement, mais aussi, construire un projet alternatif à cette réforme. Parmi le participants, des cadres du Parti socialiste, d'Europe Ecologie-Les Verts, du Parti communiste, de La France insoumise, de Génération.s ou encore de Lutte ouvrière et du NPA, comme Olivier Besancenot.

«Nous avons le maigre espoir que le gouvernement essaye d'alléger un petit peu sa réforme. En fait, il fait la pire des réformes. Il casse l'un des piliers de notre modèle social, c'est-à-dire le système de retraite par répartition solidaire», a expliqué Fabien Roussel, secrétaire national du PCF, au micro de RT France. «Il y avait un objectif et un seul : que l'âge pivot soit inscrit dans la loi. Pourquoi ? Pour des raisons idéologiques», affirme Guillaume Balas, de Génération.s.

«Nous convergeons autour des retraites. Un système injuste qui va léser nos concitoyens. On est là pour dire "non" ensemble», ajoute Esther Benbassa, sénatrice Europe Ecologie-Les Verts.

Un projet alternatif en ligne de mire

Le Parti communiste, à l'initiative de ce meeting commun, n'a pas caché sa satisfaction. «Cela fait bien longtemps qu'on n'avait pas vu ça : toute la gauche rassemblée ce soir à Saint-Denis pour dire non à la réforme Macron et travailler ensemble à l'alternative», s'est félicité le porte-parole du PCF Ian Brossat.

Les différents partis de gauche veulent désormais aller au-delà de la contestation, pour proposer un projet différent de celui du gouvernement. Julien Bayou, le nouveau leader d'EELV, s'est déclaré favorable à une «coalition du projet» et non simplement à une «coalition du rejet». Mais «travailler à un projet commun sur les retraites n’a rien d’évident», estime-t-il.

Reste à savoir si cette «réforme des retraites de gauche» verra le jour. Réponse dans les prochaines semaines.

Lire aussi : Tout savoir sur la présentation de la réforme des retraites par Edouard Philippe

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»