Un nourrisson a-t-il inhalé du gaz lacrymogène lors de la Fête des Lumières à Lyon ?

Un nourrisson a-t-il inhalé du gaz lacrymogène lors de la Fête des Lumières à Lyon ?© PHILIPPE DESMAZES Source: AFP
Des manifestants à Lyon le 7 décembre (image d'illustration).

A Lyon, un sit-in non-violent a été dispersé par les forces de sécurité intérieure au moyen de gaz lacrymogènes. Présent sur les lieux, un nourrisson aurait été atteint par erreur.

A Lyon, le 7 décembre, un nourrisson âgé de trente jours a inhalé du gaz lacrymogène, utilisé par les forces de l'ordre sur un rassemblement de Gilets jaunes. Pour tenter d'en savoir plus, RT France a contacté Yamin [par souci d'anonymat, le prénom a été modifié], l'un des manifestants présents ce jour-là.

«Mon bébé ne respire plus !»

«La journée avait commencé normalement, avec une manifestation déclarée de Gilets Jaunes et de grévistes» relate-t-il. «Mais comme d'habitude, la police a commencé à gazer très rapidement. Le cortège s'est donc dispersé en plusieurs petites manifestations sauvages un peu partout dans Lyon».

Alors que le rassemblement se dirigeait vers le pont de la Guillotière, les manifestants ont alors entamé un «sit-in non-violent». Pendant «20 à 30 minutes», la police n'est pas intervenue et a laissé faire les Gilets jaunes. «C'était la Fête des Lumières, un événement traditionnel, mondialement connu, donc il y avait beaucoup de passants, beaucoup de touristes», se souvient Yamin.

C'est alors que les effectifs de police ont procédé à la dispersion du rassemblement non-autorisé. Selon le témoin interrogé, les forces de l'ordre ont opposé aux manifestants «une pluie de gaz lacrymogènes». Plusieurs manifestants ont alors tenté de prévenir les policiers de la présence de personnes extérieures à la manifestation. «Il y a des civils !», «Il y a des enfants !», peut-on entendre sur une vidéo partagée sur les réseaux sociaux.

C'est à ce moment-là que la mère et son fils ont été atteints par un important nuage de gaz. «La mère ne faisait que passer, tout simplement», se souvient Yamin. «Elle rentrait de ses courses avec de gros sacs de provisions et portait son bébé sur son dos. Elle se dirigeait simplement vers son tramway», poursuit-il. 

Au milieu des gaz lacrymogènes, Yamin entend la mère crier : «Mon bébé ne respire plus !» Il alerte les policiers, qui prennent en charge la mère et son enfant, puis l'escortent jusqu'à une boutique visible sur la vidéo. Dans ce commerce, les pompiers ont ventilé l'enfant, avant de le confier au Samu qui a conduit le nourrisson aux urgences. 

Contacté par RT France, l’hôpital Femme Mère Enfant-HCL de Lyon reconnaît «avoir pris en charge aux urgences le 7 décembre un enfant âgé d'un mois, ayant été exposé à du gaz lacrymogène».

Yamin a ensuite raccompagné la mère et son bébé à leur domicile, situé à 25 kilomètres de Lyon. Il reste cependant inquiet concernant l'état de santé de l'enfant : «Il passe son temps à tousser. Il va bien, mais il est loin d'être tiré d'affaire», affirme Yamin. La mère de l'enfant, quant à elle, refuse pour le moment de parler aux médias.

Lucien Petit-Felici

Lire aussi : «La justice se décrédibilise»: deux mois avec sursis et interdiction de manifester pour Odile Maurin

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»