Seine-Saint-Denis : une femme a-t-elle été interpellée par la police en raison de son voile ?

Seine-Saint-Denis : une femme a-t-elle été interpellée par la police en raison de son voile ?© Capture d'écran Twitter/@MimiUzi

La diffusion d'une vidéo montrant une femme voilée interpellée par des policiers en Seine-Saint-Denis a soulevé un tollé sur les réseaux sociaux. La police a fait savoir que celle-ci avait refusé un contrôle routier, raison de son interpellation.

La préfecture de police de Paris a tenté d'éteindre un début de polémique suite à la diffusion d'une vidéo – massivement partagée sur les réseaux sociaux – montrant l'interpellation d'une femme voilée à l'Ile-Saint-Denis. Filmée par un homme depuis une fenêtre, la scène, difficile à interpréter en raison du mauvais angle sous lequel elle est filmée, montre une femme voilée brutalement sortie d'un véhicule par des policiers.

Wesh tu fais quoi frère ?

Alors que cette dernière pousse des hurlements continus, un coup de feu se fait entendre : «Wesh tu fais quoi frère ?», s’exclame alors le vidéaste amateur. La scène suivante de cette séquence – extraite d'une story du réseau social Snapchat – est prise depuis la rue, manifestement quelques instants plus tard, alors que la tension semble être redescendue.

«[Tout ça parce qu'elle] était voilée il voulait lui enlever son voile», informe la légende. L'internaute ayant diffusé cette vidéo sur Twitter précise que la chienne d'un passant a été abattue par les forces de l’ordre au cours de l'interpellation. Sitôt diffusée, la séquence a fait le tour des réseaux sociaux, atteignant des centaines de milliers de vues en quelques heures et provoquant nombre de réactions indignées d'internautes sur fond de polémique sur le voile

Refus de contrôle, apologie du terrorisme et incitation à l'émeute

La préfecture de police a donné dans la foulée sur Twitter des explications sur les circonstances de l'interpellation, survenue dans la soirée du 18 octobre sur l'Ile-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Evoquant une «conductrice circulant à vive allure qui a refusé le contrôle et insulté les policiers, proféré des paroles faisant l'apologie du terrorisme, puis incité les passants à l'émeute», le même tweet précise qu'un «molosse agressif» a été «neutralisé par un tir». 

Interrogé par BFMTV, Grégory Goupil, du syndicat de police Alliance, a également fait savoir que le voile n'était pas le motif de l'interpellation et que cette femme avait été placée en garde à vue à Aubervilliers. Concernant le chien : «Il a sauté sur les fonctionnaires de police. Il n'était pas muselé», a-t-il précisé. Selon les informations de chaîne d'informations en continu, la femme en question était déjà connue des forces de l'ordre pour de multiples outrages.

Lire aussi : La France, «un pays de fils de p*te» : le rappeur Lacrim réagit à la polémique sur la mère voilée

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»