«Harpon, revient (sic)» : enquête pour «apologie du terrorisme» au sujet de tags au centre Italie 2

«Harpon, revient (sic)» : enquête pour «apologie du terrorisme» au sujet de tags au centre Italie 2© Capture d'écran Twitter, @prefpolice
L'un des slogans découverts dans le centre commercial Italie 2 après son occupation par des militants écologistes d'Extinction Rebellion.

Le parquet de Paris a élargi son enquête sur les dégradations d'un centre commercial parisien par Extinction Rebellion pour «apologie du terrorisme», après la découverte de tags évoquant l'attaque de la préfecture de Paris.

Selon une information de RMC, confirmée par l'AFP, le parquet de Paris a élargi pour «apologie du terrorisme» son enquête déjà ouverte sur les dégradations commises lors de l'occupation d'un centre commercial parisien Italie 2 (XIIIe arrondissement) par Extinction Rebellion. Cette décision intervient après la découverte de tags faisant référence l'attaque meurtrière de la préfecture de Paris.  

Les messages «Harpon, revient (sic) il en manque plein», «RIP Harpon» et «couteau en céramique» ont été inscrits dans le centre commercial – des références à l'assaillant qui a tué quatre policiers à la préfecture de police de Paris le 3 octobre, qui travaillait, en tant que fonctionnaire, au sein de la La direction du renseignement de la préfecture de police de Paris (DRPP) depuis 2003.

Réagissant à la révélation de ces tags, Didier Lallement a déploré «une inscription au contenu particulièrement choquant», et a estimé qu'il s'agissait d'une apologie du terrorisme selon des propos rapportés par RMC.

Le centre commercial Italie 2 à Paris a connu, le week-end dernier, durant 17 heures, une occupation de la part des écologistes du mouvement Extinction Rebellion (XR), qui voyaient en ce bâtiment un «symbole du capitalisme». Le soir du samedi 5 octobre, des incidents ont éclaté avec les forces de l'ordre, qui ont entrepris de déloger les activistes, dont certains ont réussi à passer la nuit dans le centre commercial. Les manifestants ont quitté les lieux entre 3h et 4h du matin. La préfecture de police de Paris avait déjà porté plainte contre X le 8 octobre.

Lire aussi : A Paris, des écologistes occupent le centre commercial Italie 2 et y passent la nuit

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»