Plusieurs centaines de Bretons manifestent contre la «francisation» des noms des lieux

Plusieurs centaines de Bretons manifestent contre la «francisation» des noms des lieux© JOEL SAGET Source: AFP
images
Un drapeau breton (image d'illustration).

A Telgruc-sur-Mer dans le Finistère, plus de 600 personnes se sont mobilisées afin d'exprimer leur rejet de la «francisation» des noms des lieux bretons. Ils s'opposent notamment aux noms français donnés à des rues de la ville qui n'en avaient pas.

Plus de 600 personnes se sont rassemblées le 14 octobre à Telgruc-sur-Mer, dans le Finistère, pour protester contre la «francisation» de noms de lieux en Bretagne.

«Nous étions plus de 600 sur la plage de Trez-Bellec», a déclaré à l'AFP Tangi Louarn président de Kevre Breizh, l'une des associations organisatrices de la manifestation.

Les manifestants protestaient spécifiquement contre les noms français donnés à 32 nouvelles rues par les élus de la petite ville, en particulier une nouvelle «rue des Pélicans», qui cristallise les tensions.

Selon le maire, «il n’est pas question de franciser, puisqu’on ne "débretonnise" pas»

Selon Ouest-France, la municipalité, à qui il revient de nommer les lieux, a répondu à «une sollicitation de La Poste l’invitant à donner des noms de rues, en français, à des lieux qui n’avaient pas de dénomination jusque-là».

Auprès du journal régional, Dominique Le Pennec, le maire de Telgruc-sur-Mer, avait réagi aux critiques qui fusaient déjà en juin dernier : «Lorsque l’étude avec La Poste sera terminée, nous allons étudier le prix des plaques de rues bilingues et, en fonction de celui-ci et des subventions que nous pourrions obtenir, le conseil municipal prendra une décision. A aucun moment il n’a été question de rectifier certains noms de village. Il n’est pas question de franciser, puisqu’on ne "débretonnise" pas ! »

Lire aussi : «C'est notre identité» : 14 bacheliers ont refusé de rédiger leurs copies en français

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»