Les «mutilations des manifestants, marque indélébile du quinquennat Macron», selon Marine Le Pen

- Avec AFP

Les «mutilations des manifestants, marque indélébile du quinquennat Macron», selon Marine Le Pen© Geoffroy VAN DER HASSELT Source: AFP
Une Gilet jaune blessée lors d'une manifestation, le 16 mars dernier, à Paris.

Marine Le Pen a dénoncé les «dérives antidémocratiques» et «impardonnables» du gouvernement lors des manifestations des Gilets jaunes, les «mutilations des manifestants» constituant selon elle la «marque indélébile du quinquennat Macron».

En pleine rentrée politique dans son fief d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) ce 8 septembre, la présidente du Rassemblement national (RN) a vivement critiqué la gestion gouvernementale de cette «crise sociale», dénonçant «l'arrogance des dirigeants et le mépris de classe» qui ont, ces derniers mois, «profondément divisé» les Français selon elle.

«Fallait-il ajouter à la fracture sociale, territoriale, identitaire, une fracture psychologique qui voit désormais deux France se regarder avec méfiance et même avec défiance ?», a-t-elle déclaré. «Des mots blessants, on est passé au fil des mois aux actes blessants. Par la brutalité de son programme le pouvoir a heurté et inquiété. Par ses méthodes, il a humilié, brutalisé», a-t-elle poursuivi.

«Les mutilations des manifestants de l'année dernière, tragiques faits d'armes de l'indigne [Christophe] Castaner, restent une marque indélébile du quinquennat Macron», a-t-elle lancé. «Derrière les sourires de jeunes premiers [...] c'est l'image de notre pays qui a a été abîmée. Les gardes à vue préventives, les campagnes de diffamation d'Etat contre les opposants ou les manifestants, panoplie des régimes autoritaires, n'ont pas grandi l'image de nos gouvernants», a-t-elle encore critiqué.

Ces dérives antidémocratiques constituent une faute éthique, une faute impardonnable que nous ne voulons plus revoir

«On a vu des chars dans Paris, des policiers armés de pistolets-mitrailleurs, pour faire face à des Français», a regretté la présidente du RN, assurant : «Ces dérives antidémocratiques constituent une faute éthique, une faute impardonnable que nous ne voulons plus revoir.»

Le président a d'ailleurs conscience d'avoir mal agi, il a rangé [Christophe] Castaner dans un placard, il commence à se risquer à un timide mea culpa de circonstance», a-t-elle ajouté. Pour Marine Le Pen, «la faute politique» de ce gouvernement est aussi «d'avoir mis en œuvre un projet pour ceux qui ont réussi, tout en ignorant voire méprisant ceux qui, aux yeux du président, ne seraient rien».

Peu après le G7, Emmanuel Macron avait, quant à lui, abordé la gestion du mouvement des Gilets jaunes, lors duquel le pire a selon lui «été évité». Dans une déclaration qui avait beaucoup fait réagir, le chef d'Etat avait souligné qu'il n'y avait pas eu selon lui de «violences irréparables». Lors de son université d'été, le parti présidentiel a par ailleurs estimé que les Gilets jaunes faisaient désormais partie du passé, la majorité ayant su répondre aux revendications du mouvement.

Lire aussi : Gilets jaunes : regain de la mobilisation pour la rentrée, heurts à Montpellier et Rouen (IMAGES)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»