Eric Woerth a-t-il escaladé un vertigineux glacier ou était-il simplement à quatre pattes ? (IMAGES)

Eric Woerth a-t-il escaladé un vertigineux glacier ou était-il simplement à quatre pattes ? (IMAGES)© BERTRAND GUAY Source: AFP
Eric Woerth, ex-ministre du Travail de Nicolas Sarkozy et député républicain.

En publiant une simple photo sur Twitter de lui-même en pleine ascension d'un glacier, le député Eric Woerth a déclenché les moqueries, l'image semblant avoir été tournée de 90 degrés. Mais l'intéressé se défend de toute manipulation.

Eric Woerth, député républicain (LR) de l'Oise, a-t-il bien fait de poster ses photos de vacances sur Twitter ? Fier de son escalade de l'aiguille d'Argentière, près de Chamonix et du Mont-Blanc, l'homme politique a publié le 12 août un cliché apparemment vertigineux le montrant gravir une paroi à coups de piolets.

«Les rochers sont aussi pentus que la glace», explique-t-il dans un tweet posté plus tard, sur lequel on le voit à présent à l'assaut de rochers.

Mais des internautes ont rapidement eu quelque doute sur la réelle déclivité de la paroi du glacier, objectant que la photo aurait très bien pu être elle-même tournée à 90 degrés avant publication. Le sujet Eric Woerth est même devenu la deuxième tendance sur Twitter.

Eric Woerth a-t-il escaladé un vertigineux glacier ou était-il simplement à quatre pattes ? (IMAGES)

Des internautes incrédules ont simplement fait pivoter la photo d'Eric Woerth de 90 degrés dans le sens antihoraire afin de rétablir l'horizon réel supposé.

«Change rien», ironise un utilisateur de Twitter, en pointant l'inclinaison de ce qui semble être la lanière du sac à dos d'Eric Woerth.

D'autres internautes se sont intéressés aux lois de la gravité, et certains détails trahissant, selon eux, ce qu'ils considèrent comme un subterfuge.

Certains ont relevé la présence de personnes plus bas sur la photo, semblant se tenir debout.

Aussi, les amateurs de retouche photo et de mèmes se sont-ils rapidement saisi du sujet.

Eric Woerth s'est aussi curieusement retrouvé en compagnie de Bernard-Henri Lévy à Sarajevo en pleine guerre de Yougoslavie, sur le montage d'un internaute.

«Avalanche» de commentaires : Eric Woerth choisit de répondre avec humour et cite son guide

Interrogé le 12 août par Le Parisien sur ce sujet crucial, Eric Woerth dément tout trucage. «Je peux appeler mon guide de haute montagne pour qu'il en atteste. Si on peut voir deux personnes en train de marcher, c'est que celles-ci sont 200 mètres plus bas, là ou le glacier se redresse», a-t-il argumenté.

Ce 13 août, Eric Woerth a persisté, avec humour et force jeux de mots, dans sa version des faits. «L’avalanche (phénomène dangereux en montagne) de commentaires suscités par la publication d’une photo de montagne m’oblige à dire , au risque de décevoir, que cette image est vraie et sans retouche, le sens de la photo est le bon, mais le bon sens est une valeur rare...», a-t-il tweeté.

Le député de l'Oise a en outre publié une déclaration de son guide de haute-montagne, Jean-Franck Charlet qui affirme : «Cette photo est à 100% réelle même si la pente de 45 degrés apparaît un peu plus raide qu'elle n'est en réalité.» «Monsieur Eric Woerth est un excellent alpiniste qui a fait nombre de grandes ascensions», ajoute le guide.

L'ex-ministre du Travail de Nicolas Sarkozy Eric Woerth, a été contraint de démissionner en 2010 dans le cadre de l'affaire Bettencourt, dont il ne devait sortir que cinq ans plus tard par une relaxe du tribunal de Bordeaux.

Voir aussi : Une chute libre de 6 700 mètres : un base jumper russe saute du plus haut sommet du Pérou

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»