Le chauffard ayant tué une mère de famille était-il vraiment supporter de l'Algérie ?

Le chauffard ayant tué une mère de famille était-il vraiment supporter de l'Algérie ?© Boris Horvat Source: AFP
Des supporters de l'Algérie à Marseille, le 11 juillet 2019, en France (image d'illustration).

Contrairement à ce qu'on affirmé beaucoup de médias le 12 juillet, Le Parisien révèle que l'homme ayant tué une femme en marge des célébrations de la qualification des Fennecs en quart de finale de la CAN n'était peut-être pas algérien ni supporter.

Venant contredire des informations données précédemment par plusieurs médias, la famille du chauffeur qui a renversé et tué une femme de 42 ans, le 11 juillet à Montpellier (Hérault), en marge des célébrations de la victoire de l’Algérie contre la Côte d’Ivoire en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations, affirme que celui-ci ne serait en fait pas d’origine algérienne.

Selon le beau-frère du conducteur, l’homme de 21 ans ne serait ni algérien, ni supporter, mais d’origine «marocaine» et travaillerait dans la sécurité incendie au sein d’un hôpital rapporte Le Parisien. Sa mère explique elle que son fils était «sorti pour chercher à manger». D’après les déclarations du parquet, l’homme aurait été pris «dans un contexte de liesse festive» toujours selon le quotidien régional. Il n’a pas d’antécédent judiciaire et a été contrôlé négatif pour l’alcool et les stupéfiants.

Itinéraire d’une fake news ?

Le 12 juillet, un peu après 8h, l’AFP publie une dépêche, plus consultable désormais, rapportant l’incident en qualifiant l'homme d'Algérien et en liant le drame aux scènes de liesse d'après le match. Fleurissent alors sur plusieurs site, dont France Bleu ou L’Indépendant, le terme «supporter algérien». RT France reprend également le papier aux premières heures de la matinée, préférant néanmoins parler de «supporter de l'Algérie». 

Une seconde dépêche apparaît à 12h15 rapportant qu’un «supporter de l'Algérie a perdu le contrôle de son véhicule et fauché jeudi soir à Montpellier une famille, tuant la mère et blessant grièvement son bébé, a-t-on appris auprès d'une source proche du dossier». L’information est immédiatement reprise par une grande partie des médias. Sur le site de 20 Minutes, de Ouest-France, du Huffpost ou encore du Point à 11h06. L’information est également reprise comme telle dans journaux télévisés de BFM TV ou de CNEWS.

A 12h le 13 juillet, l’AFP n’avait toujours pas modifié sa dernière dépêche, datée du 12 juillet à 16h09, qui évoquait encore un «supporter qui a perdu le contrôle de son véhicule et fauché une famille».

De son côté, le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, avait également laissé entendre qu’il s’agissait d’un supporter des Fennecs en liant l’accident aux célébrations de la victoire en quart de finale, d’après une dépêche AFP publiée le 12 juillet à 13h51.

De violents incidents avait eu lieu dans la soirée du 11 juillet dans plusieurs villes de France comme à Paris, à Marseille ou encore à Lyon. Dans la capitale, deux magasins avaient été pillés par plusieurs dizaines de personnes à proximité de l’avenue des Champs-Elysées. Au total, 74 personnes ont été interpellées en France et 73 placées en garde à vue, avait fait savoir le ministère de l'Intérieur le 12 juillet.

Lire aussi : Le RN demande d’interdire les Champs-Elysées aux supporters algériens le 14 juillet

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»