«Canicule sur Twitter» : des femmes en décolleté pour défier la «police vestimentaire» (IMAGES)

«Canicule sur Twitter» : des femmes en décolleté pour défier la «police vestimentaire» (IMAGES)© Capture d'écran Twitter @c3lineb
Le post Twitter qui a inspiré à Zohra Bitan le hashtag #JeKiffeMonDecollete.

Des dizaines de femmes ont posté des photos en décolleté sur Twitter pour défendre leur droit à s’habiller comme elles le désirent. Le hashtag #JeKiffeMonDecollete, contre la «police vestimentaire», a par ailleurs été lancé dans la foulée.

Plongeants, discrets ou parfois poilus... Des dizaines d'images de décolletés ont fait leur apparition en quelques heures sur Twitter, postés en majorité par des femmes revendiquant leur droit de s'habiller comme elles l'entendent sans avoir à subir de réflexions désobligeantes sur leur accoutrement. 

Souvent accompagnées du mot-dièse #JeKiffeMonDecollete sur les réseaux sociaux, ces photos ont provoqué nombre de réactions amusées et de contributions d'internautes : «Je n'ai pas très bien suivi d'où ceci est parti mais comme j'adhère, je suis», a par exemple expliqué une utilisatrice de Twitter dans le commentaire accompagnant son cliché.

«Une pensée pour toutes nos sœurs du monde sous le joug des religions et diktats religieux», pouvait-on pu lire dans un autre tweet. 

L'appel à contributions accompagné du hashtag #JeKiffeMonDecollete pour le 22 juin a été lancé dans un tweet par la chroniqueuse Zohra Bitan, connue entre autres pour officier dans l'émission de débats les Grandes Gueules sur RMC, «en guise de résistance à la police vestimentaire qui tente des percées». 

«Allez courage on colle une canicule sur Twitter», encourageait-elle dans un autre tweet. Elle a apporté plus tard sa contribution à l'action, saluant au passage un «raz de marée de liberté».

La raison de la colère de la chroniqueuse : l'agression verbale subie par une femme, traitée de «sale pute» par un homme en raison de son décolleté. Rapporté sur le réseau social le 18 juin, l'incident avait suscité un vif émoi et été partagé de très nombreuses fois. 

«À tout âge #JeKiffeMonDecollete il n’est pas né celui qui me dictera ma façon de m’habiller», a par ailleurs tweeté l'actrice Véronique Genest, s'associant, photo à l'appui, à l'initiative.  

À noter que de nombreux hommes se sont par ailleurs prêtés au jeu, reprenant à leur compte le hashtag, parfois accompagné de sa variante masculine #JeKiffeMonTorse. «Allez les mecs !», a notamment commenté un internaute pour encourager les contributions masculines. 

Lire aussi : L'accusatrice de Neymar, pas «un avion de chasse» : Rothen et Riolo suspendus de RMC

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»