«En France, il y a une haine des musulmans» selon un porte-parole de La France insoumise

«En France, il y a une haine des musulmans» selon un porte-parole de La France insoumise© GEOFFROY VAN DER HASSELT Source: AFP
Une prière de rue à Montfermeil dans le 93 (image d'illustration).

Sur le plateau de Cnews, le porte-parole jeunesse de La France insoumise a fustigé un article du Point qui s'alarme du communautarisme islamiste dans les services publics. Pour lui, le magazine comme la France ont de la haine pour les musulmans.

La France est-elle antimusulmane ? C'est ce que semble penser le porte-parole jeunesse de La France insoumise (LFI) et collaborateur d'Eric Coquerel David Guiraud. Invité sur le plateau de Cnews le 20 juin, pour réagir à un article du Point, qui titre en une : «Les services publics face aux islamistes», il déclare ainsi dans un premier temps : «Je pense que Le Point hait les musulmans». Il poursuit ensuite : «Je pense qu'en France, il y a une haine des musulmans et je préfère l'assumer.» David Guiraud ajoute par ailleurs que Le Point «hait» tout autant les musulmans que les fonctionnaires, assurant que le magazine réalise des unes régulières sur les fonctionnaires «fainéants», «de gens inutiles qui ne servent à rien».

«J'ai vécu toute ma vie en Seine-Saint-Denis, qui doit être pour Le Point le département damné, je n'ai pas vu cela [...] Quand je me balade dans la rue je ne le vois pas, quand j'étais à l'école je ne le voyais pas», argumente-t-il. La journaliste Sonia Mabrouk tente alors d'expliquer à David Guiraud que le rapport parlementaire sur «les services publics face à la radicalisation» - qui sera dévoilé le 26 juin - sur lequel s'appuie l'hebdomadaire, dénonce une radicalisation et un communautarisme qui «gagnent certains de nos services publics de manière insidieuse».

David Guiraud s'amuse en soulignant que certains estiment que l'armée serait infiltrée de manière insidieuse par l'islamisme : «Pardon, mais moi ça me fait extrêmement rire quand on connaît un peu la réalité de ce qui se passe dans l'armée.»

Il insiste en outre pour affirmer que la Seine-Saint-Denis étant un département pauvre, «les gens, notamment les musulmans» habitant dans «les quartiers», sont «les plus grands républicains de ce pays». Il étaie ses propos en indiquant que des manifestations auraient lieu dans ce département pour réclamer «plus de justice, plus de police».

Le problème de l'islamisme et du radicalisme dans les services publics serait ainsi pour David Guiraud une «diversion totale de la part de gens qui ont décidé que les services publics devaient mourir».

Si le magazine a effectivement réalisé une enquête dévoilant la gangrène communautariste dans ce département situé au nord de Paris, il est loin d'être le seul. Marianne, Causeur, Valeurs actuelles, Le Figaro ou encore des journalistes du Monde ont déjà réalisé ce type d'enquête.

Lire aussi : Le voile islamique restera finalement autorisé lors des sorties scolaires

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»