Une magistrate des Yvelines aurait été agressée au LBD en sortant de son domicile

Une magistrate des Yvelines aurait été agressée au LBD en sortant de son domicile
Un membre des forces de l'ordre porte un LBD en avril 2018 (image d'illustration).

L'une des présidentes de la cour d'assises des Yvelines a été blessée à la tête en sortant de son domicile, par un tir de LBD selon des sources concordantes. Les auteurs, toujours en fuite, auraient choisi leur cible en raison de ses fonctions.

Citant des sources concordantes, l'AFP rapporte que, le matin du 17 juin, l'une des présidentes de la cour d'assises des Yvelines a été victime d'une agression alors qu'elle sortait de son domicile. Elle aurait en effet été visée par un tir de lanceur de balles de défense (LBD), arme non-létale utilisées par les forces de l'ordre au cœur de la polémique pour le nombre de blessés graves qu'elle a occasionnés, notamment lors du mouvement des Gilets jaunes.

Le pronostic vital de la magistrate n'est pas engagé, selon une source proche du dossier citée par l'agence de presse, mais elle a été blessé à la tête. La gravité de ses blessures n'était pas connue dans l'immédiat. Une autre source affirme que les agresseurs n'auraient choisi leur cible «par hasard», mais bien en raison de ses fonctions.

Les agresseurs sont toujours recherchés. Le parquet de Versailles a fait savoir qu'un important dispositif avait été mis en place par la section de recherche, chargée de l'enquête, pour les retrouver.

Nicole Belloubet, ministre de la Justice, a dit sur Twitter apprendre «avec indignation et émotion l'agression de la présidente de la cour d'assises de Versailles». «Toutes les forces de l'ordre sont mobilisées pour retrouver les auteurs», a-t-elle ajouté, exprimant son «soutien à la magistrate, à sa famille et à la communauté judiciaire de Versailles».

Lire aussi : Gilets jaunes : malgré les blessés, Nunez n'a «pas de regret» sur la gestion de l'ordre public

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»