Alain Finkielkraut n'a pas envie de voir les femmes jouer au football

Alain Finkielkraut n'a pas envie de voir les femmes jouer au football© AFP Source: AFP
Le philosophe français Alain Finkielkraut au palais de justice de Paris le 22 mai 2019 (image d'illustration).

«Ah ben alors là, non !» : c'est la réponse d'Alain Finkielkraut à la question d'une journaliste lui demandant s'il allait regarder le match des Bleues lors de la coupe du monde de football féminin. Une réaction qui a fait bondir les réseaux sociaux.

Invité sur Cnews le 5 juin, l’essayiste Alain Finkielkraut a affirmé qu'il ne regarderait pas le match des Bleues lors de la prochaine coupe du monde qui commence le 7 juin car il «n'aime pas le football féminin». 

«Allez-vous regarder le match des Bleues ?» lui demande la journaliste de la chaîne d'information en continu. Arborant une mine montrant que le sujet lui était particulièrement pénible, l'intellectuel a répondu : «Ah ben alors là, non ! je n'aime pas le football féminin.» Devant l'étonnement de la journaliste, Alain Finkielkraut renchérit : «Oh mais c'est pas possible ! alors après on va faire le rugby féminin...» La journaliste lui reproche alors de prendre le sujet avec condescendance, ce à quoi l'académicien répond : «je ne le prends pas avec condescendance mais ça ne me passionne pas, ce n'est pas comme ça que j'ai envie de voir des femmes.»

Devant l'étonnement de la journaliste, Alain Finkielkraut anticipe l'argument égalitaire : «Arrêtez avec l’égalité, l’égalité ! L’égalité oui, mais avec un peu de différence, s'agace-t-il. «Et après quoi ? Vous allez me demander de regarder un match de boxe entre femmes et puis un match de rugby ?» «Pourquoi pas ?» demande la journaliste. «Et bah moi, j’ai pas envie», tranche le philosophe.

Sur Twitter, cette tirade a fait réagir. Comme cet internaute qui reprend les termes de l'intellectuel en disant : «Moi, je n'ai pas envie de voir Alain Finkielkraut.»

Reprenant la devenue fameuse gueulante d'Alain Finkielkraut lors d'un passage à l'émission de Frédéric Taddei sur France en 2013, un autre internaute s'est demandé si l'intellectuel pouvait se répondre à lui-même.

Un autre internaute s'est montré soulagé que le philosophe, s'en prenant au football féminin, ne soit pas musulman.

D'autres estiment que l'intellectuel «dit tout haut ce que tout le monde pense tout bas» à propos du football féminin.

Lire aussi : Six mois avec sursis requis contre un Gilet jaune accusé d'injures antisémites contre Finkielkraut

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»