Condamné, Claude Guéant est exclu de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite

Condamné, Claude Guéant est exclu de la Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite© Philippe Wojazer Source: Reuters
Claude Guéant en 2015.

L'ancien ministre incontournable de la Sarkozie Claude Guéant a été déchu de sa Légion d'honneur et de l'ordre national du Mérite au titre de sa condamnation à un an de prison ferme dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur.

Claude Guéant s'est vu retirer sa Légion d'honneur et exclure de l'ordre national du Mérite dans deux arrêtés du 17 mai publié au Journal officiel. La mesure prend «effet au 16 janvier 2019», date de la condamnation définitive de l'ancien homme d'Etat, qui fut notamment secrétaire général de l'Élysée sous Nicolas Sarkozy (entre 2007 et 2011) et ministre de l'Intérieur (de 2011 à 2012) sous Nicolas Sarkozy, dans l'affaire des primes en liquide du ministère de l'Intérieur. 

Le Monde rappelle en effet que selon les règles de la grande chancellerie de la Légion d'honneur, «les personnes condamnées pour crime et celles condamnées à une peine d’emprisonnement sans sursis égale ou supérieure à un an», sont exclues de l'ordre. 

L'ancien ministre a été condamné définitivement à deux ans d’emprisonnement, dont un avec sursis, 75 000 euros d’amende et cinq ans d'interdiction d'exercer toute fonction publique pendant cinq ans pour détournement de fonds publics. Il n'est pas tenu de rendre ses insignes mais n'a plus le droit de les porter publiquement. 

Claude Guéant avait été nommé chevalier de la Légion d'honneur le 10 mars 1992 en qualité de préfet des Hautes-Alpes et commandeur de l'ordre national du Mérite en 2001.

L'ancien ministre est par ailleurs mis en cause dans plusieurs autres affaires. Il est notamment mis en examen dans le cadre de l'instruction qui vise à déterminer un possible financement de la campagne électorale de 2007 de Nicolas Sarkozy par Mouammar Kadhafi, alors dirigeant de la Libye. 

Lire aussi : Financement libyen supposé : le recours de Sarkozy contre Mediapart définitivement rejeté

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»