«Opération nature morte» : des activistes d'Attac occupent le siège français de Bayer (IMAGES)

«Opération nature morte» : des activistes d'Attac occupent le siège français de Bayer (IMAGES)© Capture d'écran Twitter, @attac_fr

Afin de mettre en lumière le «vrai visage du monde selon Monsanto», racheté par le groupe Bayer, des militants de l'organisation altermondialiste Attac ont investi le siège français de ce dernier, en banlieue parisienne.

Nouvelle action coup de poing d'Attac : ce matin du 22 mai, l'ONG altermondialiste a investi le siège français du géant agrochimique Bayer, situé à La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine). Le groupe allemand est sous le feu des projecteurs, notamment, en raison de condamnations aux Etats-Unis liées à son désherbant au glyphosate Roundup, accusé par des plaignants d'être cancérigène.

«Ceci est une action de désobéissance civile», a déclaré l'un des militants ayant fait irruption dans le hall d'accueil de l'entreprise, alors que plusieurs personnes versaient sur le sol de la terre et des bouts de bois, selon des images diffusées sur les réseaux sociaux.

Les manifestants étaient vêtues de tenues de protection portant le sigle mettant en garde sur le caractère nocif ou irritant de produits chimiques. L'action coup de point s'est déroulée dans le calme, sous le regard de quelques salariés et de plusieurs médias.

Une banderole a également été déployée. L'addition entre la firme agrochimie allemande et Monsanto y est dépeinte comme étant égale à la mort, représentée par le crâne d'un squelette. «Scène de chaos environnemental au siège de Bayer-Monsanto !», a commenté Attac France sur son compte Twitter, alors que les militants se sont allongés sur la terre et le bois mort, dans une métaphore sur les conséquences de l'utilisation de pesticides sur la biodiversité.

Les activistes entendaient, ainsi, révéler le «vrai visage du monde selon Monsanto».

La Confédération paysanne participait également à l'action, selon Attac, afin de dénoncer l'usage de pesticides et d'appeler les pouvoirs publics à soutenir «agriculture paysanne».

Le 18 mai, quelques milliers de personnes s'étaient réunies à Paris, Lyon, Bordeaux ou Lille pour dénoncer les activités de Bayer-Monsanto et autres géants de l'agro-chimie et réclamer un autre modèle agricole, alors que le groupe a subi plusieurs revers judiciaires dans le monde et fait l'objet d'une enquête en France, au sujet du fichage secret de personnalités favorables ou détractrices de Monsanto

En septembre 2016, Bayer a acquis le géant des semences et des pesticides Monsanto pour la somme de 66 milliards d'euros. Dans la foulée, l'entreprise a annoncé la disparition du nom Monsanto dans le conglomérat ainsi créé.

Lire aussi : Paris: des militants envahissent le siège de Bayer pour protester contre la mort des abeilles

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»