Taxis, ambulanciers et auto-écoles font entendre leur colère en région parisienne (VIDEOS)

Taxis, ambulanciers et auto-écoles font entendre leur colère en région parisienne (VIDEOS)© Reuter + AFP
Photomontage d'illustration

A l'appel de plusieurs syndicats de chauffeurs de taxi et d'auto-écoles et d'une association d'ambulanciers, une journée d'action est organisée ce 20 mai, notamment contre le projet de loi d'orientation des mobilités.

Opérations escargot et ralentissements sont prévus ce 20 mai, particulièrement en Ile-de-France, à l'appel de syndicats de taxis et d'auto-écoles, ainsi que d'une association d'ambulanciers. La mobilisation vise à dénoncer, entre autres, la loi mobilités (LOM) et la réforme à venir du permis de conduire.

Au petit matin, une opération a débuté aux abords de l'aéroport d'Orly, dans la banlieue sud de Paris. «Oui à l'Homme, non à LOM», peut-on par exemple lire inscrit sur la vitre d'un taxi participant à la mobilisation, selon des images diffusée sur Twitter.

Visibles, mais aussi audibles : les chauffeurs mobilisés n'hésitent pas à faire résonner les avertisseurs sonores à mesure de leur avancée.

Les premiers ralentissements surviennent du fait des opérations escargots.

La préfecture de police de Paris avait prévenu en amont de cette journée que des perturbations étaient à prévoir «dans l'agglomération parisienne à partir de 5h».

La contestation a durée toute la journée dans la capitale où un groupe de manifestants s'est rendu devant l’Assemblée nationale. Quelques projectiles ont été lancés sur les gendarmes mobiles à cette occasion, forçant les forces de l'ordre à répliquer avec du spray au poivre d'après des journalistes présents sur place. 

Actions en cours sur le territoire français

A Toulouse également, une opération escargot des auto-écoles et des taxis sur le périphérique intérieur est prévue à partir de 9h, selon le réseau de chaînes de télévision locales ViaOccitanie.

Le député des Pyrénées-Atlantiques Jean Lassalle a tenu à apporter son soutien à la mobilisation interprofessionnelle. «Ils sont menacés de mort par le processus d'ubérisation qui est encouragé par le gouvernement actuel», a-t-il tweeté.

Lire aussi : Paris : des centaines d'ambulanciers bloquent la place de la Concorde (PHOTOS, VIDEOS)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»