«CRS = Daesh» : ce graffiti qui indigne la police

«CRS = Daesh» : ce graffiti qui indigne la police© Capture d'écran Twitter

Le 1er mai, la découverte d'un graffiti comparant les CRS aux djihadistes du groupe terroriste Daesh a provoqué la colère de la police. La préfecture de Paris s'est fendue d'un tweet pour apporter son soutien aux forces de l'ordre.

«CRS = Daesh». Il ne s'agit que d'un graffiti, inscrit à la bombe sur le mur d'une banque du XIIIe arrondissement de Paris lors de la manifestation du 1er Mai, mais il a suscité l'indignation de la police. Ce slogan a notamment provoqué l'ire de la préfecture de police de Paris qui s'est aussitôt indignée de cette comparaison avec le groupe terroriste.

«Soutien et remerciements aux forces de l’ordre qui démontrent une nouvelle fois un engagement et une détermination sans faille», a tweeté la préfecture en relayant une photographie de l'inscription en question.

Le syndicat UNSA Police CRS s'est également indigné : «Honte à ceux qui ont écrit ça, les CRS sont engagés au quotidien pour garantir la sécurité sur tout le territoire contre les menaces permanentes d'actes terroristes», a réagi David Michaux, son secrétaire national.

Plusieurs personnalités politiques ont également condamné ce slogan, parmi lesquelles Eric Ciotti, député Les Républicains : «Ignoble, inacceptable, à vomir», a-t-il tweeté.

Le dispositif sécuritaire déployé par le gouvernement pour les différents rassemblements qui ont eu lieu à Paris le 1er mai était particulièrement important. Au total, pas moins de 7 400 policiers et gendarmes avaient été mobilisé. Les forces de l'ordre annoncent que 14 de leurs membres ont été blessés au cours d'affrontements plus ou moins violents, notamment avec les Black blocs. Côté manifestants, le ministère de l'Intérieur a annoncé 24 blessés légers.

Lire aussi : Pitié-Salpêtrière: interrogations autour d'une prétendue «attaque» de l'hôpital par des manifestants

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»