Le dessous du canular avec Macron dans un entretien exclusif pour RT France

Le dessous du canular avec Macron dans un entretien exclusif pour RT France© Miguel Medina Source: AFP
Emmanuel Macron, le 3 octobre 2014, lors d'une visite au Mondial de l'auto à Paris (image d'illustration).

Après le canular dont aurait été victime Emmanuel Macron de la part de deux humoristes russes, l'un d'eux, Vladimir Kouznetsov, révèle comment ils ont pu tromper la vigilance du président de la République. Il dénonce un deux poids, deux mesures.

Emmanuel Macron a-t-il été piégé par deux «pranksters» russes à l’occasion de la victoire de Volodymyr Zelensky aux élections présidentielles en Ukraine ? RT France a contacté le duo qui a mis en ligne sur YouTube, le 24 avril, l’enregistrement d’une conversation d’une quinzaine de minutes avec celui qu’ils présentent comme le président français. L'un de ses deux membres, Vovan, nous a raconté les détails de cette opération.

Vovan, de son vrai nom Vladimir Kouznetsov, explique à RT France : «Dimanche [21 avril], nous avons contacté la partie française, nous nous sommes présentés comme des membres du bureau de Volodymyr Zelensky et nous avons laissé notre numéro de téléphone – un numéro ukrainien – pour qu’on nous rappelle.» Il décrit un Emmanuel Macron «intéressé par la personnalité» du nouveau président ukrainien. C’est ainsi que les deux compères auraient réussi à entrer en contact avec le président de la République.

Un entretien préparé

Les humoristes cherchaient un moyen de contacter le chef de l'Etat français, trouvant sa personnalité «intéressante depuis son entrée en fonction». Néanmoins, Vovan et Lexus sont conscients qu’Emmanuel Macron «ne téléphonera pas pour débattre de la guerre dans le Donbass», mais uniquement pour «adresser ses félicitations» au nouveau président. C’est pourquoi ils décident de rédiger des questions préparatoires. «Environ 70% du texte était préparé et le reste était de l’improvisation. Sans improvisation, ce genre de canular est impossible à réaliser», précise Vladimir Kouznetsov.

La discussion s’oriente rapidement sur la démocratie en Ukraine. Répondant au faux Volodymyr Zelensky, celui que l'on suppose être président de la République française lâche : «J'ai le sentiment qu'en tout cas à ce stade, le système chez toi est un peu moins bien organisé [qu'en Russie, ndlr], donc ça doit être un peu plus naturel. Tu n'avais pas encore mis tous tes opposants en prison.»

Les milieux européens considèrent que si Poutine gagne en Russie avec un tel score, il s’agit d’une menace pour la démocratie

Une remarque qui ne manque pas de faire réagir Vovan. «Les milieux européens considèrent que si Poutine gagne en Russie avec un tel score, il s’agit d’une menace pour la démocratie […] mais quand un candidat gagne avec un tel score dans un pays qui correspond aux intérêts des Etats-Unis et de l’Europe, tout le monde trouve ça normal», affirme-t-il.

L'Elysée, qui a refusé de commenter cet enregistrement selon l'AFP, a cependant rappelé que «le président s'[était] bien entretenu avec Volodymyr Zelensky» le 21 avril au soir, échange à la suite duquel l'Elysée a publié un communiqué, tout comme les équipes du nouveau président ukrainien. «Le contact est bien établi entre le président de la République et son homologue ukrainien», a déclaré la présidence française.

Vladimir Kouznetsov et Alexeï Stoliarov (Lexus) ont par le passé piégé Elton John, l'ancien chef de la diplomatie britannique Boris Johnson, Elliott Abrams, l'envoyé spécial américain au VenezuelaNikki Haley, l'ex-ambassadrice des Etats-Unis auprès des Nations unies ou encore le président bélarusse Alexandre Loukachenko.

Lire aussi : Pensant appeler le nouveau président ukrainien, Emmanuel Macron a-t-il été piégé par un canular ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»