Pour le gouverneur de la Banque de France, «l’euro est un vrai succès populaire»

Pour le gouverneur de la Banque de France, «l’euro est un vrai succès populaire»© Eric Piermont Source: AFP
Le gouverneur de la Banque de France, Francois Villeroy de Galhau, le 12 mars 2019 à Paris (image d'illustration).

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a présenté ce 2 avril sa traditionnelle «lettre au président de la République». Alors que l'euro fête ses vingt ans, il en a fait l'éloge et a souligné l'importance des réformes.

Dans une interview accordée à France Inter ce 2 avril, le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a estimé que la monnaie européenne était un «vrai succès populaire». «L'euro est un succès [...], l’euro a contribué à protéger le pouvoir d’achat des Français», a-t-il ajouté, assurant que «depuis 20 ans», le pouvoir d’achat des Français avait «en moyenne augmenté de 20%».

Présentant sa traditionnelle «lettre au président de la République», il a fait savoir que «72% des Français» voulaient garder l'euro comme monnaie, profitant de l'occasion pour mettre en garde contre tout «attentisme» concernant les réformes au sein de la zone euro.

L'euro, une «monnaie de confiance» également source de «fierté»

«Alors que des propositions ambitieuses avaient été mises sur la table, la tentation inavouée semble aujourd'hui de différer beaucoup des progrès jusqu'à une prochaine crise», a-t-il souligné, poursuivant : «Ce serait dangereux et ce serait dommage, parce que toutes les voies privilégiées ici sont accessibles sans révision des traités, ni transferts budgétaires lourds, d'une Union de financement à un rôle international accru.» Dans sa lettre adressée à Emmanuel Macron, centrée cette année sur les 20 ans de la monnaie unique européenne, François Villeroy de Galhau estime encore que l'euro est non seulement devenu «une monnaie de confiance» mais aussi une source de «fierté».

«L'euro a délivré ses deux promesses fondatrices : la stabilité des prix avec une inflation moyenne de 1,7% par an en Europe», soit trois fois moins qu'au cours des vingt années précédentes, et «la stabilité des changes», retient le responsable de la banque centrale. Ce message intervient quelques jours après la mise en garde de la directrice générale du FMI, Christine Lagarde, qui a exhorté les membres de la zone euro à renforcer le système bancaire et estimé que la zone euro n'était pas encore assez préparée pour affronter la prochaine crise économique. 

Lire aussi : En 20 ans, l'euro aurait appauvri chaque Français de 56 000 euros, selon une étude allemande

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»