Opération de police dans la prison de Condé-sur-Sarthe : cinq détenus en garde à vue

- Avec AFP

Opération de police dans la prison de Condé-sur-Sarthe : cinq détenus en garde à vue© BENOIT TESSIER Source: Reuters
Des policiers devant la prison de Condé-sur-Sarthe le 5 mars (image d'illustration).

Une opération de police a eu lieu dans la prison de Condé-sur-Sarthe afin de rechercher d'éventuels complices du détenu radicalisé qui a agressé deux surveillants dans cet établissement début mars. Cinq détenus ont été placés en garde à vue.

Cinq détenus de la prison de Condé-sur-Sarthe (Orne) ont été placés en garde à vue après une opération de police menée le 18 mars au matin. L'opération visait à rechercher d'éventuels complices du détenu radicalisé qui a agressé deux surveillants dans cet établissement début mars a rapporté l'AFP, évoquant des sources concordantes.

Des enquêteurs de la police judiciaire assistés de policiers du RAID ont commencé leurs investigations à 8h ce 18 mars, selon une source proche de l'enquête.

Un détenu de cet établissement, Michaël Chiolo, 27 ans, avait agressé le 5 mars deux surveillants de la prison avec un couteau en céramique.

L'assaillant s'était radicalisé en prison alors qu'il purgeait une peine de trente ans. Pendant l'opération, il s'était retranché avec sa compagne pendant près de dix heures dans l'unité de vie familiale (UVF) de la prison. Après de vaines tentatives de négociations, les forces d'élite de la police avaient lancé l'assaut, et tué la compagne de Michaël Chiolo, Hanane Aboulhana.

Près de deux semaines après l'attaque dont ont été victime deux de leurs collègues, les surveillants du centre pénitentiaire restent mobilisés.

Selon une information de France 3 Normandie, ils sont encore une centaine à bloquer la prison dans la matinée de 18 mars. L'information est également annoncée par un journaliste de Ouest France, présent.

Lire aussi : Chiolo, le terroriste islamisé de Condé-sur-Sarthe, avait été diagnostiqué psychopathe violent

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»