A Quimper, un gendarme mobile aurait-il sciemment écrasé les lunettes d’un Gilet jaune ? (VIDEO)

A Quimper, un gendarme mobile aurait-il sciemment écrasé les lunettes d’un Gilet jaune ? (VIDEO)© Fred TANNEAU
Des manifestants portant des gilets jaunes tiennent une banderole à proximité de forces de l'ordre, le 9 mars 2019 à Quimper (image d'illustration).

Sur Facebook, une vidéo dans laquelle on voit un gendarme écraser délibérément des lunettes après avoir interpellé un Gilet jaune, cumule des centaines de milliers de vues. La scène se serait déroulée à Quimper lors de l'acte 17 du mouvement.

Un gendarme mobile a-t-il volontairement brisé les lunettes d’un Gilet jaune, lors de l’acte 17 du mouvement à Quimper ? Une vidéo de Marko Sparrow, un photographe amateur, diffusée sur Facebook et intitulée «Un gilet jaune arrêté, ses lunettes écrasées par les Gendarmes mobiles pour le plaisir», cumule plus de 700 000 vues.

La vidéo montre un individu vêtu d’un gilet jaune être interpellé par des gendarmes mobiles. Alors que ces derniers l'emmènent, on voit l’homme marquer un temps d’arrêt et regarder vers le sol où se trouvent des lunettes. L’un des gendarmes se dirige vers celles-ci puis les écrase énergiquement avant que l’un de ses collègues les écarte du pied. Les images ne permettent pas de déterminer le contexte dans lequel s’est déroulée cette interpellation.

Selon le journal local Le Télégramme, la scène aurait bien eu lieu dans la ville bretonne, théâtre d'affrontements en marge de la mobilisation des Gilets jaunes. Dans un communiqué cité par l'AFP, la préfecture du Finistère a affirmé que «de nombreux casseurs provenant des départements voisins» avaient afflué avec l’intention «d’agresser les forces de l’ordre et de dégrader le mobilier urbain [panneaux de signalisation descellés, grillages et grilles de chantier arrachés]». La préfecture a en outre promis que des investigations seraient menées pour identifier les casseurs. Les autorités n'ont en revanche pas commenté les agissements du gendarme, visibles sur la vidéo.

Lire aussi : Tarbes : un temple franc-maçon saccagé dans la foulée de l'acte 17 des Gilets jaunes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter