Les forces de l'ordre interviennent pour lever le blocage de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe

Les forces de l'ordre interviennent pour lever le blocage de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe© JEAN-FRANCOIS MONIER Source: AFP
Intervention des forces de l'ordre lors d'un blocage de la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, le 7 mars 2019 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Les gendarmes mobiles ont été dépêchés au centre pénitentiaire d'Alençon-Condé-sur-Sarthe pour disperser les membres du personnel pénitentiaire qui organisaient son blocage. Les forces de l'ordre ont notamment fait usage de gaz lacrymogènes.

Les gendarmes mobiles sont intervenus vers 10h devant la prison d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, dans l'Orne, alors que celle-ci était bloquée pour le cinquième jour consécutif par des membres du personnel pénitentiaire.

Lire aussi : Un syndicat de surveillants de prison dénonce le confort des détenus dans les UVF

L'AFP rapporte que près de 130 manifestants s'étaient réunis très tôt dans la matinée de ce 10 mars, devant le centre pénitentiaire.

Durant leur intervention, les gendarmes ont procédé à des tirs de grenades lacrymogènes, comme en témoigne une vidéo diffusée en direct sur Facebook par le Syndicat national pénitentiaire Force ouvrière.

Sur place, Emmanuel Guimaraes, délégué FO pénitentiaire national, a déclaré auprès de l'AFP que le blocage avait été rejoint par des surveillants de prison de Lille, Beauvais, Paris, Orléans, Caen ou encore Le Mans. Le syndicaliste a expliqué qu'une dizaine de Gilets jaunes participaient à l'action. «Ça grossit un peu dans les rangs», a-t-il affirmé.

Depuis l'agression, le 5 mars, de deux surveillants avec des couteaux en céramique, dans le centre pénitentiaire d'Alençon-Condé-sur-Sarthe, les surveillants bloquent l'établissement. Les gendarmes mobiles sont déjà intervenus à plusieurs reprises pour débloquer les accès pour les véhicules et les piétons afin de livrer des marchandises.

Lire aussi : Blocages dans les prisons après l'agression de deux surveillants par un détenu radicalisé

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix