Gilets jaunes : accusant un policier de l'avoir frappé, un journaliste de BFMTV porte plainte

- Avec AFP

Gilets jaunes : accusant un policier de l'avoir frappé, un journaliste de BFMTV porte plainte© KENZO TRIBOUILLARD Source: AFP
Une caméra arborant le logo de la chaîne de télévision française BFMTV, le 3 avril 2015 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Couvrant la manifestation des Gilets jaunes à Paris, le 16 février, un journaliste reporter d'images de BFMTV aurait été victime de «plusieurs coups de matraque» d'un policier. Il a décidé de porter plainte.

Un journaliste reporter d'images (JRI) travaillant pour BFMTV a reçu «plusieurs coups de matraque de la part d’un policier» alors qu'il couvrait une manifestation de Gilets jaunes le 16 février à Paris. L'un de ses collègues de la chaîne d'information en continu ayant été témoin de la scène, iIl a décidé de porter plainte. Alors qu'elle se trouvait entre un groupe de manifestants et des policiers, l'équipe aurait été bloquée par un groupe de policiers refusant de les laisser passer. «Acte 14, esplanade des Invalides : alors que nous filmions, mon JRI a reçu plusieurs coups de matraque de la part d’un policier. Et ce, malgré nos cris "presse !" et ma carte professionnelle en main. Violence gratuite inadmissible», a ainsi témoigné sur Twitter Raphaël Maillochon, reporter à BFMTV et BFM Paris.

Le 5 janvier, lors de l'acte 8 des Gilets jaunes, une équipe de trois journalistes de BFMTV avait été prise pour cible par des individus violents. Ils leur avaient lancé des œufs et leur avaient porté des coups à Rouen.

Depuis le début du mouvement des Gilets jaunes il y a trois mois jour pour jour, des journalistes et des photographes de plusieurs médias ont affirumé avoir été visés par des tirs de lanceurs de balles de défense. Certains affirment même avoir reçu des coups de la part de membres des forces de l'ordre, alors qu'ils couvraient les événements.

Après les nombreux heurts constatés lors de la manifestation du 8 décembre à Paris, les syndicats français de journalistes avaient annoncé avoir signalé ces incidents auprès du Conseil de l'Europe et réclamé des explications «de la préfecture de police, du ministère de l’Intérieur et du gouvernement, sur les consignes qui ont été données pour en arriver à cette situation».

Lire aussi : Rouen : des journalistes de BFM TV agressés lors d'une manifestation de Gilets jaunes (VIDEO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix