500 000 euros plus tard, voici à quoi ressemble la nouvelle salle des fêtes de l'Elysée

500 000 euros plus tard, voici à quoi ressemble la nouvelle salle des fêtes de l'Elysée© Michel Euler/Pool Source: Reuters
La salle des fêtes de l'Elysée, le 1er février.

Les travaux engagés par Brigitte Macron pour rénover et moderniser l'ancienne salle de bal de l'hôtel d'Evreux avaient suscité de nombreux commentaires : les voilà désormais achevés. Exit l'or et le rouge, et place au gris et au beige !

Le coût de sa rénovation avait fait grand bruit : la salle des fêtes de l'Elysée a fait peau neuve et a été dévoilée au public par des photographies publiées sur internet le 1er février dernier, à l'occasion d'un débat organisé avec des élus d'Outre-mer. Quelques rares privilégiés, dont le président israélien à l'occasion d'un dîner, avaient déjà pu la voir dans sa nouvelle version.

Les 1000 mètres carrés de l'ancienne salle de bal de l'hôtel d'Evreux ont délaissé la moquette rouge et les dorures, les rideaux à pompons et les tapisseries des Gobelins, pour se parer de gris et de beige, lui conférant une allure assurément plus moderne mais plus terne. 

L'architecte Isabelle Stanislas citée par Le Figaro explique que le chantier poursuivait deux buts : «remettre de la lumière dans ce vaste espace et remplacer des textiles et une moquette usés par un usage intensif».

View this post on Instagram

Le fabuleux salon Napoleon III @pinton1867

A post shared by Isabelle Stanislas (@isabellestanislas) on

Les travaux de restauration de la salle ont coûté 500 000 euros, dont 350 000 euros à la seule charge du budget du service d'aménagement et de conservation des résidences présidentielles. Le chantier avait notamment été voulu par Brigitte Macron, qui entendait redécorer les lieux en privilégiant des œuvres d'art moderne.

Erratum : la précédente version de cet article était illustrée par un collage de deux photos représentant respectivement la salle des fêtes de l'Elysée avant les travaux et la salle Napoléon III pendant les travaux. Nous les avions présentées à tort comme la même salle, en nous basant sur l'image d'illustration d'un article du Figaro. Cette erreur a été repérée grâce à AFP Factuel.

Lire aussi : Vaisselle à 500 000 euros : Ruffin interpelle le «ministre de la Faïencerie», Griveaux réplique

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»