Maxime Nicolle menace de quitter la France et lance un ultimatum au gouvernement (VIDEO)

Maxime Nicolle menace de quitter la France et lance un ultimatum au gouvernement (VIDEO)© Pascal Pavani Source: AFP
Maxime Nicolle, alias Fly Rider, le 19 janvier 2019 à Toulouse (mage d'illustration).

Sur Facebook, Maxime Nicolle confie être prêt à demander «l'asile constitutionnel» dans le cas où le gouvernement n'annoncerait pas d'«avancées concrètes» d'ici 15 jours. Il estime subir une persécution «psychologique, financière et policière».

«Si vous ne faites pas ça, dans deux semaines, je pars de ce pays» : tel est ultimatum qu'a lancé, le 29 janvier, sur son compte Facebook le Gilet jaune Maxime Nicolle. Dans cette vidéo, il réclame au gouvernement des «avancées concrètes, financières, envers le peuple, et pour tous les membres de la population, […] toutes les personnes qui sont dans la merde dans ce pays et qui essaient de s’en sortir».

Comme ça, à l'étranger, vous n'irez pas me foutre en prison

Celui dont le surnom est Fly Rider appelle l'exécutif à agir sous 15 jours. A défaut, il menace de faire une «demande d’asile constitutionnel». Le cas échéant, il devra se battre «à l'extérieur», confie-t-il. «Je peux vous garantir que j’y passerai ma vie […] jusqu'à ce que j’en crève», assure Maxime Nicolle. Il poursuit : «Si vous ne le faites pas, ce sera de votre responsabilité et pas de la nôtre»

Expliquant mettre «sa vie de côté pour l'intérêt collectif», Maxime Nicolle affirme actuellement subir une persécution «psychologique, financière et policière». Juxtaposant sa situation et celle de Julian Assange – lanceur d'alerte et fondateur de Wikileaks, qui est réfugié à l’ambassade d'Equateur à Londres depuis juin 2012 mais risque toujours d'être arrêté par les autorités britanniques –, il explique souhaiter se réfugier dans un pays «qui ne pratique pas l'extradition». «Comme ça, à l'étranger, vous n'irez pas me foutre en prison», lance-t-il à l'appui de son propos.

Lire aussi : Les Gilets jaunes sont-ils vraiment divisés après la création d’une liste aux européennes ?

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter