La France et le Royaume-Uni se partagent le fardeau migratoire

La France et le Royaume-Uni se partagent le fardeau migratoire© Darren Staples Source: Reuters
Des policiers britanniques devraient être déployés à Calais
Suivez RT en français surTelegram

Les ministres de l'Intérieur français et britannique doivent signer jeudi 20 août un accord visant à renforcer la sécurité autour de Calais et à mieux lutter contre les réseaux de passeurs. Des policiers anglais devraient débarquer sur le continent.

Alors qu'au coeur de l'été, les deux pays se rejetaient mutuellement la responsabilité de la gestion de la crise migratoire et s'accusaient de tous les maux par médias interposés, Paris et Londres semblent désormais revenues à de meilleurs sentiments.

En savoir plus: UKIP : C’est à la France de résoudre le problème des migrants, c’est leur pays

Les deux ministres de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve et Theresa May, doivent en effet profiter de leur rencontre à Calais pour officialiser un plan commun d'action afin de:

  • renforcer la sécurité dans cette zone sensible du Calaisis
  • lutter contre les réseaux criminels de passeurs
  • et contrôler l'immigration clandestine illégale. 

Selon les informations délivrées par le Home Office, des policiers britanniques, dont le nombre n'a pas été précisé, devraient donc arriver à Calais et être affectés, aux côtés de leurs homologues français, dans un nouveau centre de commandement qui « trouvera et démantèlera les membres du crime organisé qui tentent de faire passer en contrebande des migrants ». Un centre conjoint qui sera sous la responsabilité de deux officiers, l’un britannique, l’autre français.

D'autres mesures devraient par ailleurs être annoncées par Bernard Cazeneuve et Theresa May:

  • Le renforcement de la sécurité autour du tunnel sous la Manche avec l'envoi de policiers et l'installation, sur les deniers britanniques, de caméras, de clôtures, et de divers matériels de surveillance
  • Un  «soutien» -dont la nature n'a pas encore été spécifiée- accordé à l'entreprise Eurotunnel afin qu'elle puisse recruter plus d'agents de sécurité sur son site. 
  • Mais aussi, la sécurisation du port de Calais, Londres ayant déjà promis au début de l'été d'allouer 10 millions d'euros à cet effet.
  • Enfin ce plan «commun» devrait également contenir un volet humanitaire.  Les deux pays devraient en effet s'engager à consolider l'action des associations oeuvrant sur place afin de mieux protéger les migrants les «plus vulnérables».

A la fin de cette journée calaisienne, le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve doit rejoindre Berlin afin d'évoquer cette même question migratoire mais avec cette fois-ci son homologue allemand, Thomas de Maizières.

L'Union est en effet confrontée depuis le début de l'année à une crise migratoire sans précédent. Près de 110 000 réfugiés ont atteint l'Europe depuis janvier, trois fois plus que l'année passée à la même époque.

En savoir plus: Plus de 107 500 migrants ont atteint l’Europe depuis le début de l’année

Raconter l'actualité

Suivez RT en français surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par ANO « TV-Novosti » de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service). En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services. Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix». Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix». Réseaux sociaux Désactiver cette option empêchera les réseaux sociaux de suivre votre navigation sur notre site et ne permettra pas de laisser des commentaires.

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix