Couverture médiatique des Gilets jaunes : comment s'est déroulée la réunion du CSA ? (VIDEO)

Couverture médiatique des Gilets jaunes : comment s'est déroulée la réunion du CSA ? (VIDEO)© JACQUES DEMARTHON Source: AFP
Logo du Conseil supérieur de l'audiovisuel (image d'illustration).

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a convié ce 10 janvier les chaînes d'information, dont RT France, pour évoquer le traitement médiatique des événements de ces dernières semaines, dont les Gilets Jaunes. RT dévoile les détails de cette rencontre.

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) a tenu ce 10 janvier une réunion consacrée au traitement des événements de ces dernières semaines, et en particulier aux mobilisations des Gilets jaunes. Une première depuis les attentats de 2015 qui témoigne de la gravité de la situation actuelle. Plusieurs responsables des rédactions des chaînes d’information en continu étaient présents, dont ceux de RT France. 

Invité du JT de Stéphanie de Muru, Lorenzo Ricci, responsable presse et communication de RT France, a rapporté que plusieurs thématiques avaient été abordées lors de cette réunion, telles que la difficulté éprouvée par les chaînes d'information à assurer la sécurité de leurs journalistes sur le terrain, la manière dont ces dernières ont couvert ces événements ou encore la concurrence des réseaux sociaux.  

L'autorité publique française de régulation de l'audiovisuel s'est notamment interrogée sur l'existence, chez RT France, d'un traitement de faveur réservé aux Gilets jaunes. Comme l'a précisé Lorenzo Ricci, la présidente de RT France, Xenia Fedorova, a simplement rappelé que RT France s'était donnée comme objectif, dès le début de la mobilisation, de donner «une plateforme libre aux Gilets jaunes sans leur coller d’étiquette».

Lorenzo Ricci a en outre fait savoir que RT France avait dû s'expliquer sur les accusations formulées à son encontre sur sa volonté présumée de verser dans le sensationnalisme. Plusieurs journalistes avaient en effet accusé la chaîne de faire croire à l'opinion publique que le pays était en proie à la guerre car les journalistes portaient un casque sur le terrain. Après avoir souligné que les casques pointés du doigt étaient en plastique, et qu'ils ne seraient guère adaptés à une zone de guerre, Xenia Federova a tenu à mentionner les violences qui ont émaillé les différents actes des Gilets jaunes pour en justifier l'usage.

Plusieurs de nos reporters, dont Lucas Léger, en ont malheureusement fait les frais. Présent sur les Champs-Elysées le 1er décembre pour couvrir l'acte 3 de la mobilisation des Gilets jaunes, il a été blessé au bas du visage par un projectile. La présidente de RT France en a profité pour rappeler qu'elle avait une responsabilité non négligeable : celle de protéger les journalistes de sa chaîne engagés sur le terrain. 

Lire aussi : Couverture médiatique des Gilets Jaunes : le CSA réunit les chaînes d'information, dont RT France

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»