«Il y a pire que ceux qui tabassent» : Aurore Bergé saisit la justice contre des cadres Insoumis

- Avec AFP

«Il y a pire que ceux qui tabassent» : Aurore Bergé saisit la justice contre des cadres Insoumis© Ludovic MARIN Source: AFP
Aurore Bergé, élue de la République en marche (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Accusant certains Insoumis d'«armer les esprits» pour légitimer la violence, l'ancienne cadre de l'UMP, puis des Républicains, aujourd'hui députée LREM, a signalé à la justice des propos relevant, selon elle, de «la provocation aux crimes et délits».

A l'antenne de France 2 dans la matinée de ce 9 janvier, Aurore Bergé, députée LREM des Yvelines, a expliqué qu'elle comptait signaler les propos de certains cadres Insoumis qu'elle a accusé d'«armer les esprits» pour légitimer la violence.

Dans la lettre qu'elle a adressée au procureur de la République de Paris, l'ancienne cadre de l'UMP cite des propos de Thomas Guénolé, politologue et coresponsable de l'école de formation de La France insoumise (LFI), et Juan Branco, qui avait été candidat aux législatives de 2017 pour la même famille politique.

Expliquant qu'ils avaient été «relayés soit par des écrits sur le réseau social Twitter, soit lors d'interventions médiatiques», Aurore Bergé a estimé que les propos en question relevaient de «la provocation aux crimes et délits».

En outre, elle a n'a pas manqué de critiquer l'attitude de Jean-Luc Mélenchon, considérant que «depuis des mois, [il] se félicitait et se gargarisait de ces violences».

Deux jours plus tôt, la porte-parole LREM à l'Assemblée nationale, a publié la photographie d'une lettre de menace de mort qu'elle explique avoir reçue. «Vouloir nous faire vivre sous la menace est inadmissible», a-t-elle alors commenté

Lire aussi : «Une originalité terrifiante dans les sévices»: Aurore Bergé indignée d'une lettre de menace (PHOTO)

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix