Passeports diplomatiques de Benalla : le sénateur LR Damien Regnard interpelle le Quai d'Orsay

Passeports diplomatiques de Benalla : le sénateur LR Damien Regnard interpelle le Quai d'Orsay Source: RT France
Le sénateur Républicain Damien Regnard.
Suivez RT France surTelegram

Interrogé par RT France, le sénateur Républicain Damien Regnard a souligné que, selon les procédures légales, le Quai d'Orsay ne pouvait ignorer qu'Alexandre Benalla voyageait avec ses passeports diplomatiques et était au courant de ses déplacements.

Sur le plateau de RT France le 28 décembre, le sénateur Républicain Damien Regnard a apporté son éclairage sur la nouvelle affaire Benalla.

Il a tout d'abord rappelé qu'Alexandre Benalla n'avait pas remis ses passeports diplomatiques alors qu'il en avait l'obligation. «Le Quai d'Orsay a fait le minimum pour récupérer ce passeport», a-t-il poursuivi, notant l'échec de cette démarche. «Le Quai d'Orsay est en droit de porter plainte pour l'usage d'un document auquel [Alexandre Benalla] n'a pas droit», a fait remarquer Damien Regnard.

Le sénateur est également revenu sur la procédure relative à l'utilisation de ce type de passeport et les questions que cela soulève. Une note verbale – qui est un document écrit – est censée être émise par le Quai d'Orsay avant toute utilisation du passeport. «Est-ce que le Quai d'Orsay est en mesure de nous fournir les notes verbales, pour la dizaine de déplacements, Israël, Tchad, ce qui permettraient de voir où et quand ?», s'est interrogé Damien Regnard.

«Si le Quai d'Orsay n'est pas en mesure de fournir ces notes verbales, alors c'est qu'une intervention au-dessus a permis à monsieur Benalla de se rendre dans ces pays sans passer par la procédure diplomatique normale», a-t-il expliqué.

Auteur: RT France

Réagissant à la polémique qui enfle, l'Elysée a assuré le 28 décembre ne disposer «d'aucune information» sur l'utilisation par Alexandre Benalla de ses passeports diplomatiques, précisant avoir demandé au Quai d'Orsay d'en obtenir la restitution dès le licenciement de l'ex-chargé de mission.

L'opposition a de son côté exigé des explications de l'Elysée, voire d'Emmanuel Macron, ainsi que des actions judiciaires à l'encontre d'Alexandre Benalla, soupçonné d'avoir conservé et utilisé un passeport diplomatique lors de récents voyages en Afrique.

Lire aussi : Affaire Benalla : le Sénat avertit qu'il «relèvera toute contradiction»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix