Affaire Benalla : le Sénat avertit qu'il «relèvera toute contradiction»

- Avec AFP

Affaire Benalla : le Sénat avertit qu'il «relèvera toute contradiction»© GONZALO FUENTES Source: Reuters
Alexandre Benalla le 12 avril 2018 en compagnie d'Emmanuel Macron.

La commission d'enquête du Sénat sur l'affaire Benalla sera vigilante à toute éventuelle «contradiction» entre les dernières informations sur l'ex-conseiller d'Emmanuel Macron, notamment ses passeports diplomatiques, et les auditions de septembre.

«La commission examinera tous les éléments parus dans les médias ces jours-ci et relèvera toute contradiction entre ces informations et les éléments recueillis sous serment pendant [l]es auditions [de septembre]», a déclaré une source proche de la commission d'enquête du Sénat sur l'affaire Benalla à l'AFP le 27 décembre, à propos des dernières révélations concernant la détention par Alexandre Benalla d'un passeport diplomatique.

Sollicité par l'AFP, le président de la commission d'enquête et sénateur LR de la Manche, Philippe Bas, n'a pas souhaité faire de commentaire. 

Selon Mediapart, Alexandre Benalla, congédié cet été par l'Elysée, a continué à utiliser ces dernières semaines un passeport diplomatique dont il bénéficiait lorsqu'il travaillait au cabinet d'Emmanuel Macron.

Ce passeport a été «utilisé ces dernières semaines pour entrer dans différents pays africains ainsi qu’en Israël», selon le média en ligne qui cite «des sources sécuritaires».

Or, lors de son audition sous serment devant la commission d'enquête du Sénat le 19 septembre, Alexandre Benalla avait affirmé avoir laissé ce document dans son bureau de l'Elysée.

Interrogé à l'époque par la sénatrice Les Républicains Jacqueline Eustache-Brinio sur le fait de savoir s'il avait restitué ses deux passeports, l'ex-conseiller de 27 ans avait répondu : «Ils sont au bureau que j'occupais à l'Elysée donc je pense que l'Elysée a dû s'en occuper», selon la vidéo de l'audition rediffusée par Public Sénat.

Le Quai d'Orsay a réclamé fin juillet la restitution des deux passeports diplomatiques attribués à Alexandre Benalla dans le cadre de ses fonctions à l’Élysée, a déclaré à l'AFP le ministère des Affaires étrangères, laissant entendre que ces documents n'ont pas été remis à ce jour.

«A la vue des informations de presse tendant à indiquer que Monsieur Benalla aurait continué à utiliser ces documents», le quai d'Orsay «examine les suites à donner, y compris judiciaires», selon le ministère.

Lire aussi : «Coïncidences» : le mystérieux voyage de Benalla au Tchad interpelle l’opposition 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»