Des élus du 93 en colère déversent 350 millions d'euros en faux billets devant l'Assemblée (IMAGES)

Des élus du 93 en colère déversent 350 millions d'euros en faux billets devant l'Assemblée (IMAGES)© Compte Twitter @seinesaintdenis

Accusant l'Etat de ne pas assumer «sa part des dépenses de solidarité nationale», des élus de Seine-Saint-Denis ont entrepris une action coup de poing : ils ont déversé 350 millions d'euros de faux billets devant l'Assemblée nationale.

Ce 19 décembre, plusieurs élus de Seine-Saint-Denis ont entrepris une action coup de poing devant le palais Bourbon : ils ont ainsi déversé 350 millions d'euros de faux billets face à l'Assemblée nationale, afin de dénoncer ce qu'ils estiment être un abandon de l'Etat.

«Les preuves des inégalités territoriales frappant la Seine-Saint-Denis et les cris d’alarme du territoire se multiplient, sans réponse du gouvernement», dénonce Stéphane Troussel, président du département. «Nous avons envoyé la facture de 347 millions € à l’Etat pour compenser les dépenses de solidarité nationale qui relève de sa responsabilité», précise encore Meriem Derkaoui, le maire d'Aubervilliers.

«Depuis des années, c’est la Seine-Saint-Denis, malgré ses difficultés, qui paie la solidarité nationale à la place de l’Etat qu’il s’agisse des allocations de solidarité, des mineurs non accompagnés ou des enfants revenus de Syrie», explique le conseil départemental dans un communiqué.

Les élus du 93 s'appuient notamment sur la publication, il y a environ six mois, d'un rapport parlementaire qui dénonçait la faillite d’un Etat «inégalitaire et inadapté» dans leur département.

En novembre dernier, le Conseil départemental a adressé au président de la République plusieurs titres de recette et diverses factures, pour un montant total de 347 millions – somme à laquelle fait référence cette action coup de poing. «Cela correspond à ce que l’Etat devrait nous verser – notamment aux services de l’aide sociale à l’enfance – mais que nous payons à sa place», explique Stéphane Troussel.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Cliquez ici pour en savoir plus.

Accepter